Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 11:03

La CFDT a une nouvelle fois alerté et saisie la Direction Générale sur la situation difficile que vivent des salariés actuellement dans un magasin.

Alors que la Direction souhaite avancer sur le principe de salariés épanouis et satisfaits via un slogan « Decathlon prend soin de ses collaborateurs », certains Directeurs n’hésitent pas eux à développer l’inverse et instaurer un climat de peur.

Vous pourrez lire ci dessous le mail envoyé par le délégué syndical central de la CFDT à la Direction Générale.

"Bonjour François, Bonjour Nicolas

Je reviens vers vous concernant le magasin de …… et l'alerte émise lors de la découverte d'une caméra GoPro.

En effet, je connais votre position sur les interlocuteurs locaux mais je ne peux me résoudre à suivre votre proposition car ceux-ci semblent ignorer qu'il est nécessaire d'être deux pour dialoguer.

Depuis plusieurs mois, nous avons demandé au directeur régional, au RH local les résultats détaillés de l'enquête Decathlon Team Mates Barometer et les chiffres de l'absentéisme, du nombre de départs (par motif) depuis l'arrivée de la nouvelle direction, sans que nous ayons reçues ces informations.

Cette attitude ne nous rassure pas. Surtout que nous venons d'apprendre plusieurs départs de responsables de rayons et vendeur temps complet très récemment.

Je pense ne pas avoir besoin d'illustrer ce manque voire cette absence de dialogue social lorsque l'on sait qu'une caméra GoPro a été installée sans information aux salariés et en se moquant des procédures de consultations des représentants du personnel...

Suite à cet évènement, je me suis déplacé sur le site le Jeudi 28 Juillet (j'avais proposé à Nicolas de venir avec moi mais je n'ai eu un retour que de François par téléphone...)

Plusieurs choses m'ont surpris, d'autres agacé et encore d'autres sont intolérables.

Compte tenu du contexte de la mise en place de la caméra et du climat où de nombreux salariés se sentent surveillés, j'ai constaté depuis mon dernier passage le 1er Février 2016, la mise en place d'une fenêtre à l'étage (dans la salle de réunion) qui permet de voir en hauteur l'ensemble du magasin.

Beaucoup de collègues n'ont pas vu d'un bon oeil la mise en place de cette fenêtre qui accentue encore davantage leur impression de surveillance permanente ,ou de ce coin Zen où la directrice travaille fréquemment qui donne sur la seule machine à café du magasin...

Il sera également possible de constater qu'une caméra à la Nature filme mieux la surface de vente et les collègues que la porte qu'elle est sensée surveiller...

Moi-même, j'ai été suivi toute la journée par le responsable d'exploitation du magasin, Monsieur G……. Il est allé demander à chacune des personnes à qui j'ai parlé de quoi nous échangions, n'hésitant pas à nous interrompre au bout de quelques secondes pour donner un article à une vendeuse issu d'un retour: de l'aveu de plusieurs collègues, c'est la première fois qu'il se déplace pour donner un unique article issu d'un retour mais il en profita pour me surveiller encore un peu plus et ceux durant toute la durée de ma visite.

Cette attitude est le reflet d'un manque d'assurance surtout si comme il le prétend il n'y a rien à cacher ou à redire sur le bien-être à …...

Pour illustrer cela, TOUS les collègues présents en magasin ce jour là m'ont exprimé qu'aucun d'entre eux ne pouvaient prendre de pause (hors celle du déjeuner) car seules les personnes mal vues le faisaient pour aller aux toilettes.

Trois personnes m'ont avouées faire des cystites à répétition à force de se retenir et de ne pas suffisamment s'hydrater.

Vous comprendrez bien qu'un climat de peur a été mis en place et est entretenu, selon ces salariées, par le comportement du responsable exploitation et de la directrice.

C'est inadmissible de mettre ainsi en danger la santé de nos co-équipiers qui sont terrorisés ( et j'assume cette expression) par les possibles représailles concernant leur possibilité d'augmenter leur base horaire, leur possibilité d'évolution, leurs plannings ou même leur futur dans l'entreprise si l'un d'entre eux ose faire une attestation à un autre pour ne relater que la stricte vérité: aujourd'hui cette personne en souffre moralement.

Enfin, l'esprit d'équipe est réduit à néant puisqu'il est interdit d'aider un rayon qui aurait une grosse réception, chacun doit rester dans son rayon et demander une autorisation pour en sortir...

Tous ces éléments ont été donné à F….M…. par M… A…. lors de sa visite pour le compte du CHSCT national et pour faire de la propagande syndicale au passage au frais de l'entreprise!

Je note que tout cela n'apparait pas dans son compte-rendu et je m'interroge sur le choix d'un seul représentant du CHSCT National (président de la Fondation Decathlon par ailleurs) pour se rendre sur ce site et n'en ressortir que le minimum en omettant certains agissements préjudiciable à l'ensemble du personnel.

Quoiqu'il en soit et pour visiter de nombreux magasins toute l'année, je n'ai pas eu l'impression d'être dans un de nos magasins tellement l'ambiance est pesante et oppressante et où personne ne peut oser, personne ne peut être réellement lui-même à cause de cette pression insupportable.

Pour conclure, au nom de la CFDT et de la douzaine de salariés qui m'a exprimé son mal-être, je vous demande de bien vouloir prendre toutes les mesures pour que les pauses soient possible, via un mail explicite de la direction, que les pressions, surveillances et menaces de représailles cessent sans délai et que les caméras servent uniquement à filmer les issues de secours et de nous fournir les informations que nous souhaitons depuis des mois.

Sans ces mesures simples et concrètes, nous envisagerons d'utiliser tous les moyens en notre possession pour qu'une situation sereine soit retrouvée sur ce magasin tout en espérant que cela puisse se faire dans le dialogue, entre partenaires sociaux pour le bien de nos co-équipiers, de nos clients et de notre entreprise.

Dans l'attente de votre retour, je vous prie de croire en l'assurance de mes sincères salutations.

Sebastien Chauvin

DSC CFDT

0664160084

COPIE: DIRECCTE, CHSCT National"

contact: cfdtdecathlon@hotmail.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by cfdtdecathlon
commenter cet article

commentaires