Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 13:03

 

Les modalités d’application du « RSA jeunes » ont été présentées le 25 mai. La CFDT n’en démord pas : les conditions d’accessibilité sont trop restrictives…

 

En septembre prochain, le RSA sera étendu aux 18-25 ans : 160 000 personnes, dont 120 000 qui ont un emploi, y auront droit.

 

Le RSA « socle », d’environ 460 € pour une personne seule, sera versé aux personnes sans emploi lorsqu’elles auront épuisé leurs droits à l’assurance-chômage, tandis que le RSA « complément » s’ajoutera aux bas revenus.

 

3 200 heures en trois ans  

 

L’ouverture des droits ne se fera qu’à certaines conditions : avoir travaillé l’équivalent de deux ans à temps plein au cours des trois dernières années, soit 3 200 heures. « Cela ne nous convient pas, car beaucoup seront exclus de ce dispositif, explique Thiébaut Weber, Secrétaire Confédéral, chargé des jeunes.

 

 

Chez  Décathlon qui compte, on le sait, de très nombreux jeunes employés en CDD, à temps partiel ou en Intérim. Effectivement, ils ont peut être droit au RSA !

 

Au-delà du travail des équipes, chaque adhérent peut également promouvoir cette opération autour de lui, vers ses proches.

 

N’hésitez donc pas à consulter le site de la CFDT : www.cfdt.fr

http://www.cfdt.fr/rewrite/article/26916/les-actualites/emploi---travail/il-faut-rendre-le--rsa-jeunes--reellement-accessible-!.htm?idRubrique=8962

   

Vous avez moins de 25 ans, mais vous ne remplissez pas les conditions trop restrictives d’accès au RSA jeunes ?

La CFDT peut accompagner dans votre démarche.

Contactez  la Confédération à cette  adresse : jeunes@cfdt.fr

 

RSA : le nombre de bénéficiaires stagne

 

Le nombre de bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active a stagné en mars, à 1,76 million, Ce revenu se décline en un RSA de base, dit "RSA socle", qui remplace le RMI, et un "RSA complément d'activité", versé en complément d'un faible revenu, sans limite de durée.

En mars, 1,144 million de foyers ont perçu uniquement le "RSA socle", soit environ 12.000 personnes de plus qu'en février, mais le nombre de personnes touchant le "RSA complément" a baissé, à 614.000 personnes (contre 626.000).

La hausse du "RSA socle" et la baisse du "RSA complément" s'expliquent notamment par la crise, a-t-on estimé au ministère. Avec la hausse du chômage, le "RSA complément" est moins nécessaire que la partie qui revient aux gens qui n'ont pas du tout de revenus (le "RSA socle").

 

Le gouvernement a reconnu aussi que le nombre d'allocataires n'était pas aussi élevé à cause d'un manque d'information sur le RSA. Cela dit le rythme de montée en charge est comparable à celui du RMI créé en 1988.

 

Un premier bilan de la prestation sera fait fin juin. Pour la deuxième année du RSA, un vrai travail reste à mener sur les dispositifs d'insertion prévus pour aider les allocataires dans leur recherche d'emploi, a-t-on indiqué de même source.

 

Le RSA ne supprime pas les autres aides. C’est un complément de revenus : ce sont les revenus du foyer et la composition de la famille qui déterminent les revenus.

Pour en savoir plus : www.caf.fr

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires