Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 09:20

Si la CFDT a signé un accord sur des garanties sociales sur les conditions de travail le dimanche en zone PUCE et TOURISTIQUE,  il n’en demeure pas moins que travailler le dimanche reste pour une majorité une contrainte et obligation.

 

La CFDT est constante dans son opposition à la dérogation du travail du dimanche dans le secteur du commerce.


Les ouvertures dominicales et le recours aux horaires atypiques doivent rester exceptionnels.


Si une loi autorise les ouvertures dominicales, la CFDT ne peut pas bloquer une entreprise.


La politique de la chaise vide laisserait tous pouvoirs au patronat : pas de repos compensateur, pas de contrôle du volontariat, pas d’heures majorées, pas de prise en compte des salariés de la sous-traitance (propreté, sécurité) …

Ces journées ne sont qu’un report d’achat de la part de nos clients.

Souvent le message de vos RR est de vous dire « si tu veux gagner plus,  tu n’as qu’à travailler le dimanche… » avec un salaire moyen de 1447€00 et 1458€00 pour les coef 130 et 140 (majorité de salariés) le choix est vite fait…

Concernant le volontariat,  la aussi nous restons vigilant sur cette théorie…

Si sur votre site une pression quelconque serait faite si  il n’y avait pas de volontaire,  n’hésitez pas à nous contacter pour que nous intervenions rapidement.

Ci-dessous un extrait de mail envoyé dans un magasin aux salariés :

 

« Je vous sollicite car je suis permanent ce dimanche.

En soit, rien de grave, cependant je suis le seul cadre présente en mag.

2 possibilités:

- Soit je décide de ne pas ouvrir le mag, donc de nous passer de X milliers € , ....

- Soit un deuxième cadre m'accompagne sur cette journée!

Le choix est vite vu...

J'attends donc, SVP, un volontaire pour ce dimanche pour garantir des règles de sécurités convenables… »

 

Contact : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TRACTS
commenter cet article
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 14:20

Dans cette rubrique, des témoignages* de salariés de Décathlon sur ce qui leur est arrivé dans l'entreprise.Si vous aussi vous souhaitez vous exprimer de manière anonyme, contactez-nous!
 

(*pour des raisons de confidentialité et de protection des individus, les prénoms et noms seront volontairement changés.les messages sont recopiés à l'identique)

 

si vous aussi en avez marre d'être pris pour un salarié "jetable", contactez nous et afin de vous faire respecter, syndiquez vous (cfdtdecathlon@hotmail.fr):

 

ce turn over que nous dénonçons régulièrement comme organié par la Direction,  peut être expliqué éventuellement par un témoignage comme exemple(ci dessous parmi tant d'autres): y a t il possibilité chez décathlon de "poser ses valises" et de refuser d'être mobile,  alors qu'il n'y a pas de clause de mobilité...peut être aussi que cela peut expliquer la volonté de ne vouloir que des jeunes...célibataires de préférence....

est ce que décathlon considère ses salariés comme des mouchoirs jetables????....à vous de juger.

 

 


 

 
Je me permets de vous contacter afin de recevoir des conseils pour gérer au mieux une situation difficile dans mon travail.

J'ai jusqu'à présent toujours réussi, et ce malgré des conditions de travail très difficiles, à m'épanouir dans mon métier....
 
Lors de mon entretien de fin d'année mon directeur m'a fait part de sa volonté de me proposer un poste ..., nécessitant donc une mutation géographique. Pour des raisons personnelles je n'ai pu accepter cette proposition.
 
Suite à ce refus, il m'a alors été signifié que je ne correspondait plus au projet de l'entreprise et donc demandé de penser "sérieusement" à partir.

Depuis, mon directeur me propose deux solutions étant de chercher un autre emploi (mais force est de constater que les impératifs en termes d'horaires ne me le permettent pas) ou de consentir à un abandon de poste.
 
Je vous contacte aujourd'hui pour vous faire part de mon désaroi; j'ai certe refusé une évolution au sein de l'entreprise mais n'ai jamais arrêté de m'investir pour la réussite de mon rayon...
Merci par avance de votre retour qui me permettra de mieux vivre une situation de plus plus pesante.

 

"Il y  2 ans, un nouveau directeur arrive en poste sur mon magasin. Un jeune loup aux dents bien longues. Il a de suite été en confrontation directe avec moi. Pour je ne sais quelles raisons d ailleurs. Il s en prenait aussi à 2 ou 3 autres personnes mais j ai vraiment été la cible de son choix. Reproches personnelles, d attitudes, pression, colere, entretien dans son bureau à repetition et j en passe... mais jamais sur mon travail.
J ai du prendre des anti depresseurs pour venir travailler. Pour arriver a tenir une journee de travail sans pleurer ou craquer.
J ai ete mise de coté par mes collegues, on m evitait. Ben oui, personne ne voulait s attirer les foudres du big boss en etant en bon contact avec la bête noire du magasin! ( surnom qu on m avait attribué..)
J avais une boule au ventre en venant travailler. Un supplice de tous les jours. J ai voulu me syndiquer et...j ai fais le mauvais choix : CFTC.
Je les ai contacté a plusieurs reprises, ils n ont jamais rien fais,à part de me dire de temporiser les choses de mon coté!!
Les humiliations devant mes collegues en rayon et devant les clients…

  

On a contacté un representant du personnel CFDT et monté un dossier à l inspection du travail….

La direction a vraiment fait bloc autour de lui. Ils ont minimisé au maximum ces actes et paroles.
Moi je suis completement detruite, je me sens rabaissée,nulle….

Le directeur s est calmé qques mois... et a recommencé. Avec moi aussi,et d autres…

Le directeur me disait de demissionner…

j ai fais des jobs pires si je peux dire... mais croyez moi je n ai jamais connu ça de ma vie!!
Le pire, c est que ces actes sont fais en toute impunité et proteger par la direction qui "ne veut pas de vagues"....Bien sur je ne vous parle pas des horaires, modif de planning sans aviser les vendeurs, ou juste impression du planning 3 jours avant, pause non respecté, surcharge de travail, objectif irrealisable, photo personnelle sur les stop rayons etc etc etc......."

Le problème du turn over organisé par la direction n'est il pas là juste pour que les salariés (employé, AM, cadre) se remettent en question systématiquement sur leur compétence,  mais qui surtout finissent par craquer et quitter l'entreprise?

contact: cfdtdecathlon

 

 

"Je suis actuellement cadre au sein de l'entreprise et j'ai beaucoup de mal a
comprendre comment le forfait jour peut être légal chez décathlon.
En effet :
Semaine supérieur a 50h
Journée dépassant les 10h
Taux horaire inférieur au smic
Repos compensateur non respecté
Aucune autonomie sur notre gestion de temps de travail
Refus d'accorder une mutation pour rapprochement du domicile.
Etc...

Aujourd'hui je souhaiterai connaître l'évolution de votre démarche a ce
sujet d'autant plus que sur mon magasin nous allons bientôt effectuer des
travaux important qui nécessiteront la présence des cadres de nuit mais
aussi le week end.
Pour le moment la direction n'est pas très clair a ce sujet ils évoquent des
astreintes mais aussi la nécessité de dormir en magasin durant les travaux!
Est-ce légal pour un cadre de devoir passer tout un week end sur son lieu de
travail?"

 

nouvel accord,  mais toujours autant de problèmes de surcharge de travail dans la 5 ième entreprise où il ferait bon vivre...Nous rappelons que la CFTC et UNSA/SNAD(syndicats majoritaires) sont signataires du nouvel accord forfait jour qui n'est favorable principalement qu' à l'entreprise...

 

"J’ai été embauché du ... 2013 au .. 2013 en tant que responsable de rayon eau au magasin Décathlon ....pour un salaire brut de 2 050 €/mois. A ma grande surprise, il y avait déjà un responsable de rayon qui venait d’être embauché quinze jours avant moi. Ils ont justifié ce double emploi en indiquant que je m’occuperai de la partie Natation, Bateau Plongée, et mon collègue de la partie Glisse.

 

En tant que cadre, je n’étais pas tenue de respecter les 35h, et même si un forfait de RTT est proposé, les heures travaillées étaient tellement importante, qu’au bout du compte je gagnais moins que le SMIC au tarif Horaire.

 

Etant en période d’essai, en statut de cadre, et devant faire mes preuves, je ne pouvais me perdre de manifester la moindre remarque.

 

Pendant les 2 mois où j’ai travaillé, j’ai d’office été contrainte à participer à toute les heures de « déménagement », soit pendant 2 semaines, où j’ai commencé à travailler à 4h du matin. Il en a été de même quelques jours plus tard pour l’inventaire où nous commencions à 6h du matin.

 

Les cadres ne pouvant se plaindre, la direction se servait des responsables de rayon pour aller contre la législation du travail :

-          Moins de 11h de repos entre 2 journées de travail

-          Horaires de travail excessif

-          Pression et objectif difficilement atteignable

-          Manutention et effort physique excessif

 

Je me suis énormément investi pour ce poste. Etant embauchée en CDI, il s’agissait d’un travail sur du long terme. J’ai déménagé, J’ai pris un studio en location, un abonnement EDF, un abonnement SFR,  acheté l’aménagement intérieur pour le studio, j’ai acheté une voiture, j’ai travaillé parfois jusqu’à 16h par jour, j’ai travaillé pendant mes jours de repos car la charge de travail demandée étaient tellement lourde que je ne pouvais faire autrement.

 

Après réflexion, j’ai réalisé que le magasin avait besoin de main d’œuvre pour un surplus de travail temporaire : déménagement, inventaire, mise en place de la saison, et qu’une fois ce travail achevé, rompre ma période d’essai leur coutait moins cher que d’embaucher un CDD, avec en plus une maniabilité auxquels doit faire preuve un cadre qu’il n’aurait pas eu avec un manutentionnaire ou un vendeur.


La personne qui m’avait précédé dans le poste de responsable de rayon eau, était partie pour des raisons de santé car elle avait des ulcères à l’estomac…

 

La réalité est que malgré ce que Décathlon essaye de prôner  est qu’il ne fait pas si bon d’y travailler…En tout cas, pas au Décathlon de..."

 

Cadres chez decathlon, des vendeurs "mieux" payés aux super pouvoirs?...

 

contactez nous: cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

"En début du mois de ....(le .....) j’étais tranquillement en rayon quand mon patron demande à me voir. Je le suis, arrive dans un petit bureau seule avec lui. Il me demande si je sais pourquoi je suis là. Ne sachant pas je lui réponds que non, ce à quoi il me répond assieds-toi, d’un ton qui me mets directement dans l'ambiance.
 
Et là, c’est ma fête, j’en prends plein la figure. Je m’entends dire que si je suis là c’est parce que je ne corresponds plus à l’image de Décathlon, que je pourrie l’ambiance du magasin, que je suis en grande partie responsable des mauvais résultats de l’enquête SBRAM et qu’il détient un « dossier gros comme ça » sur moi et mon mauvais comportement. Dossier et mails que je demande à voir. Bien évidement il refuse mais me précise que j’y aurais accès si cela va plus loin !! (une menace peut-être ?!)
 
Au milieu de tout cela je m’entends dire que je suis une hypocrite, une faux-cul, qu’il ne souhaite plus travailler avec moi. Il me dit également avoir eu un retour par mail négatif sur mon comportement, lors d’une formation que l’on avait effectué avec toute l’équipe.
 
Autant dire que je tombe des nues. Ça fait .....ans que je suis dans la boite, je n’ai jamais eu aucun problème de comportement. J’essaye de comprendre le problème, quel est ce comportement que l’on me reproche, mais aucune réponse il est en boucle sur le fait que je pourrie l’ambiance. Au passage, il me précise tout de même qu’il n’a absolument rien à me reprocher sur mon travail, qu’il est très satisfait de moi sur ce point.
 
C’est tellement tendue, que je ne cherche même plus à comprendre ou à dire quoique ce soit car il est en boucle, fermé, ne m’écoute pas. Je serre les dents pour ne pas craquée et essaye de mettre fin à cet entretien qu’il nomme « entretien de recadrage ».
 
En lui demandant si je pouvais retourner travailler, il me répond que non et me demande ce que j’ai à lui proposé, qu’elle solution j’ai pour remédier à ces problèmes. Je me sens un peu piégée, car personnellement je n’ai absolument rien à me reprocher et fini par lui dire que dans l’immédiat je n’ai rien à lui proposer. Il me donne bien évidement une dead-line pour lui apporter une solution.
 
Je sors du bureau et file m’enfermer dans la réserve où je craque. J’en ai pris plein la gueule sans comprendre réellement ce que l’on me reprocher car aucun exemple concret, des accusations mais pas le droit aux soit disant preuves.
 
Complètement déstabilisée, choquée, je n’arrive pas à me calmée et file voir le permanent en lui disant que je ne suis pas bien et que je ne pourrais pas assurer l’après-midi.
 
Je rentre chez moi, file chez le médecin (crise de spasmophilie, bonjour !)......."

la technique est toujours la même: culpabilisation du salarié!même si cela peut être difficile, vous n'avez pas à vous retrouver enfermé dans un bureau où il est question de vous justifier et surtout où votre responsable vous fait des reproches à titre personnel:  vous devez avoir la possibilité de vous faire assister surtout si cet entretien dit de recadrage n'est en fait qu'un moyen de vous pièger seul. 

contactez nous: cfdtdecathlon@hotmail.fr

ci dessous le mail d'une ex-salariée cadre qui a compris le système en quelques mois : l'accord forfait jour signé entre le syndicat de la  CFTC (confédération française des travailleurs chrétiens) et la Direction n'avantage que l'entreprise qui permet à Decathlon de ne pas payer d'heures supplémentaires et de combler les heures manquantes des vendeurs dans les rayons.

 

contact: cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

"Bonjour,
Je me permets de vous écrire aujourd'hui car si seuleument j'avais trouvé votre site Internet avant ainsi que ces nombreux témoignages je ne serai peut-être pas là, occupé de vous écrire...
Cet article s'adresse à tout ceux ou toutes celles qui souhaitent rejoindre le groupe Décathlon. 
Voici mon histoire...
Il y a maintenant deux mois, j'étais très heureuse d'intégrer "cette grande et solide" entreprise : Decathlon.
Pourtant, j'étais loin d'imaginer ce qui se cacher vraiment derrière ce grand nom... 
Dans un premier temps, tout me paraissait magique. L'ambiance, les collègues, le travail etc. Mon intégration s'est vraiment très bien passé et j'ai été très vite conquise par la société. Des promesses de formations, de jeunes cadres dynamiques et une équipe de travail super sympa... Pourtant, le rêve est très vite devenu un sombre cauchemard. 
Et oui ! 60h/semaine payé 35h ! Bossé nuit et jour sans repos hebdomadaire et tout ça pour rien de plus ! (pour exemple : le lundi 8H30-02h00 reprise le mardi à 07H00 jusque minuit et demi et rebelotte levée pour le travail a 8H30 mercredi....).
Pour résumé, chez Décathlon un responsable rayon c'est : Porter des marchandises lourdes, ouvrir des cartons et des sachets en réserve toute la matinée, prendre une heure maxi pour manger le midi, l'aprem bouger du linéaire et le soir on continu bien sûr.
En fait, pas de vie de famille possible car si tu entres à Décathon tu vis Décathlon. Le pire dans tout cela c'est que tes collègues ne trouvent pas ça byzarre... c'est presque normal et tout le monde est célibataire de toute façon.
On t'envoi faire des formations à 600Km de chez toi, tu avances les frais (je ne suis toujours pas remboursé d'ailleurs) tu rentres chez toi à minuit et tu bosses le lendemain à 7H00. Autant dire : Inhumain.
Ceci est un brève descriptif de ce que j'ai pu vivre chez Décathlon durant ces 2 mois (je me suis sauvé il y a peu).
Bien cordialement,
Mlle X.

 

Rappelez-vous cette histoire de fichier sur les salariés fait sur le site de st quentin fallavier où la Direction avait dit « les écrits de ces responsables sont  très graves  et très humiliants» et que la Direction allait reformer ces responsables.

L’objet indique le nom d’une personne que nous avons éffacé.

Nous vous laissons découvrir les lignes ci-dessous où la Direction locale est en copie dans le mail.

Il faut croire que la formation et l’information n’est pas passée pour tous…que fait réellement l'entreprise en prévention suite à toutes ces remontées dont elle a connaissance???

 

 

Contactez-nous :  cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

 

"---------- Message transféré ----------
> De : (SQF WH ER)
> Date :
> Objet : XXXXXXXXXXXXX
> À : ENCAD SQF_stat >
>
> Hello


>

Mes talents de fin limier étant averes par delà les océans, j'ai remonté la filière de la french connection version marlboro dans les toilettes des filles


>

l'heureuse gagnante étant XXXXXXXXX  qui a nié tout en bloc malgré son haleine fétide de tabac fraîchement fumé et les cendres coupables dispersées autour de son éphémère trône


>

Quels sont nos leviers pour la lourder et si pas de levier, merci de la suivre à la trace"

 

 

mail envoyé à la DG par une salariée qui conteste son licenciement.les méthodes sont toujours identiques, à vous de juger:


Bonjour E,


En réponse à mon entretien préalable de licenciement de vendredi 5 octobre dernier, je voulais te dire que j'étais sidérée et parfaitement choquée par les propos entendus et la procédure utilisée à mon encontre pour me faire quitter l'entreprise.
Je conteste formellement tout ce qui m'est reproché et maintiens qu'il s'agit en réalité d'un licenciement pour motif économique déguisé lié à la restructuration de l'effectif expansion France.
Après 12 ans de services dans cette entreprise, il me semble qu'un peu de respect et de reconnaissance aurait été le minimum. En effet, non content de me licencier aujourd'hui, tu m'as appris fin décembre 2011 à la fin de mon EAD que mon poste était supprimé en m'incitant à la démission, puis ensuite tu m'as parlé de rupture conventionnelle en m'expliquant très gentiment que c'était soit cela soit directement une procédure prud'hommale !? puis tu as continué à me mettre la pression malgré le décès de mon père et les problèmes de santé qui ont suivi, encore une preuve de ton sens du management humain. A chaque entretien, tu n'as eu de cesse de me répéter que c'était soit la rupture conventionnelle soit le licenciement. Tu n'as laissé aucune place à la négociation.
Malgré la pression et ton entreprise de démobilisation, j'ai continué à travailler depuis 1 an que dure cette mascarade, je n'ai rien lâché, parce que c'est injuste et tu le sais.
Aujourd'hui, nous y sommes en effet à la procédure de licenciement, comme tu as pu le constater j'ai fait appel à H. L, délégué CFDT de l'entreprise pour m'assister et à une avocate Maître L - je suis prête à défendre mes droits jusqu'au contentieux.
Tes méthodes sont d'un autre âge et ne sont pas conformes à l'esprit et aux valeurs du Groupe que je connais et pour lequel je me dévoue depuis 12 ans.
Je ne souhaite plus échanger avec toi directement sur le sujet - H L et mon avocate Maître L seront tes interlocuteurs.

attention, un licenciement peut en cacher d'autres....


"Suite a mon PMA d'hier, j'ai dit a mon directeur que ma situation familiale avait changée, et que je n'étais donc plus mobile.

Aujourd'hui, passage du DR au magasin, et tout particulierement sur mon rayon. Mon rayon  est actuellement en difficulté (mais reste au dessus de la région), et en pleine "bourre" le rayon n'était donc pas au niveau exigé (je vous passe les remarques du type: tes perfs reflettent ton niveau...).

Ce soir mon DM demande a me voir et me dit que ce n'est absolument plus possible comme ca et qu'il va falloir que je songe très rapidement a reflechir a mon avenir. Coincidence avec ma mobilité, les suppressions des postes de cadre (lu sur votre site)??"

 

il n'y a pas de coincidences, juste une volonté.n'attendez pas votre tour, attention à la franchise que vous pourriez avoir et que l'entreprise vous demande :vous risquez de le payer trés cher!

 


 

Bonjour,
>> Aujourd'hui j'ai eu un entretien avec mon directeur pour envisager mon licenciement.
>> Il en ressort une insuffisance professionnelle, avec beaucoup de fait qu'il relate sans preuve et parfois n'étant même pas de moi.
>> J'ai vraiment le sentiment de me faire jeter comme un kleenex dont on a plus besoin.
>> Je vous ai déjà contacté en début de semaine et je ne sais plus quoi faire.
>> Vous pouvez me joindre par cette adresse mail ou au 06               .
>> Merci de m'apporter votre soutien dans cette difficile épreuve.

 

vous pourrez lire ci-dessous un mail envoyé récement par un Directeur Régional qui est trés ferme dans ses propos: ça passe ou ça casse!

tout est dans le titre du mail:URGENT T12012 avant Damoclès


alors, esprit d'équipe quand du nous tiens???...à vous de juger!

n'hésitez pas à nous contacter quand vous  estimez aussi avoir trop de pression

petite traduction: papa=Directeur

RR= responsable de rayon

REM=responsable explotation

 

---------- Message transféré ----------
> De :
> Date :
> Objet : URGENT T12012 avant Damoclès
> À : DIRECT
>
>
> Lo,


>

Je ne vois tjs rien de significatif dans le pilotage de T12012, donc soit vous êtes à la bourre, et ça doit changer avant mardi soir s+1; prenez chacun de vos RRs sur vos genoux, et repilotez avec eux sur weepal, il faut obtenir d'urgence !!

soit vs pensez que vs êtes ok, et là alors on s'est pas compris. et dans ce cas je suis à votre dispo si besoin.


>

le CA est trop ambitieux, la marge trop forte, la prod trop basse, les frais encore iso budget..de ce fait on est en retard sur le budget, ce qui est inacceptable à ce stade de la situation que nous vivions.


>

C'est le dernier mail avant de changer de mode d'animation sur le sujet, ça commence à sérieusement me gaver.


>

X


>

ps: pr les REMs orphelins, soit vous réveillez papa, soit je suis à votre dispo pour corriger le tir chez vous mardi matin;





>

XXXXXXXXXXXX

Directeur Régional



 

CDI 15h

+: L'état d'esprit decathlonnéen ( qui n'est que belle parole)
-: Manque de communication entre la direction et les équipes, avoir une tête qui revient au directeur car sinon on vous en fait baver jusqu'à ce que vous craquiez. Des responsable sous pression qui en font baver à leurs équipe.

Fini Decath sous anti-depresseur il y a mieux comme emploi étudiant.
n'attendez pas de vous retrouver dans cette situation :faites vous respecter en nous contactant!
cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

Bonjour
  
Dans le cadre de sa nouvelle politique commerciale pour l'année 2011, Décathlon demande à ses vendeurs de mettre leur photo sur le balisage d'un produit pour en vanter les caractéristiques et les qualités.
  
Vis-à-vis du droit à l'image et dans le cadre de mon contrat de travail (CDI 15h), ai-je la possibilité de refuser?
  
Par avance merci de votre réponse
 
nous avons déjà remonté cette information à la Direction Générale, qui pour l'instant n'a pas souhaité nous répondre: il y a un droit à l'image et l'entreprise ne peut pas utiliser une photo de vous sans votre accord.
de plus, il s'agirait d'une publicité mensongère car à notre connaissance, il n'y a pas de dotation de produits pour un vendeur pour pouvoir l'essayer(chaussure par exemple) et faire un commentaire.
si vous aussi avez ce genre de pratique dans votre magasin, contactez nous.

Bonjour,
Je me permet de vous écrire car je suis salarié chez Decathlon. Notre responble d'equipe a dit a plusieurs de mes collègues qu'on ne prendrai plus de pause que cela serait decompter de notre salaire. Cela est il possible n'avons nous pas le droit a 20min de pause lors de 6h de travail consécutif?(soit generalement 3min par heure acquisent).
D'autant qu'il n'y a jamais d'abus au niveau des pauses dans notre équipes on prend 5 min pour aller au toilette et desfois quand il n'y a pas grd monde 10min soit moins que ce qu'il est prévu, et ca c'est quand on a le temps car desfois on ne peux meme pas. Ma responsable n'a pas été contente quand ma collegue souhaitait aller au toilette alors qu'elle est debout a l'accueil 6h de temps...Je souhaiterais donc des renseignements au niveau des pauses s'il vous plait.
Quand aux jours fériés il sont decidés lors de la remise de la feuille de congés et de souhait en debut d'année si je ne souhaite pas travailler un certain jours ferier peux t-elle me le faire travailler(donc me l'imposer) sans meme m'en parler????ou doit il y avoir d'abord consultation au pres du vendeur???

volonté ou encore une erreur de management??????

encore un magasin où le bon sens est loin d'être appliqué: un salarié venant avec le sourire n'est il pas plus "productif" que de venir à se poser des questions sur une organisation qui manque de bon sens...

savoir donner pour recevoir plus est loin d'être compris, le donnant/donnant ou gagnant/gagnant tant répété par la Direction doit être dans les 2 sens:dans la théorie...

En poste depuis presque 10 ans j'ai vu l'evolution humaine de la boite. Ou sont passées les valeurs dont parle tous les managers??? Decathlon se veut une entreprise humaine ou il fait bon vivre. Si on ne parle que de l'ambiance entre collegues là oui c'est le point positif de la boite. Mais les patrons, comment sont ils choisis??? Il ne faut pas etre bon dans son métier mais bon au lechage. Management amical ou affectif qu'on devrait dire. L'humain n'a pas de place ici. Vu de dehors tout est beau, mais une fois dedans on déchante vite. On licencie a tour de bras, on met la pression, on ferme des magasins ou des services sous pretexte de baisser les couts. Le harcelement est quotidien, mais il ne faut pas le dire. L'inspection du travail devrait faire un tour plus souvent. Des patrons incompétents (pas tous attention, il y en a de très bons) qui prennent des décisions incohérentes qui font avancer ... rien du tout, mais qui font plaisir a leur patron. Un rebelle et hop aux oubliettes et il faudrait encore les remercier. Messieurs les patrons soyez RESPONSABLE (tiens une valeur) assumez vos actes. Des fois je me demande comment la boite marche aussi bien (apres je regarde mon bulletin et je comprends). On ne travaillle pas a Decathlon pour l'argent, là ils ont bien compris le principe, et puis il y a la base nous les vendeurs qui faisons notre possible pour faire des primes, pour garantir un client satisfait. La crise rode, et ca risque d'exploser.

 

Après 3 ans de bon et loyaux services, des sacrifices, de séchages de cours pour sauvetage de plannings mal-propres, de prises sur soi, de travail dans des conditions déplorables - locaux sales et pas entretenus, de trimbalages de cartons et matérielle pesant mon poids, d'irrespect du code du travail et pour finir d'un irrespect de nos personne; mon expérience au sein d'un des plus grands magasins de la cote d'azur s'est conclut par un enchainement d'entretiens personnalisés en bureau fermé face à un directeur reportant le malheur de sa misérable vie sur ses employés.
Eh oui, il n'est pas bon chez décathlon de faire son travail, le vol? pourquoi pas en interne? parce qu'il ne faut pas soulever des lièvres, parce qu'en soi, il faut savoir assumer les délits de sa hiérarchie.

Alors pour comprendre il faut remettre dans le contexte : décathlon ne se donne pas les moyens d'employer de vrais managers former a leur métier. Il est vrai que cela coute cher, alors au lieu de ça : on embauche des petits jeunes qui appliquent des directives sans réfléchir a leur conséquence. Quand on a pas les moyens d'embaucher des gens qualifiés, on a pas non plus les moyens de se passer d'économie. Économie faites donc sur l'ensemble de la gestion de l'humain dans l'organisation. C'est ainsi, que les vendeurs se trouvent a choisir entre leurs études et le travail qui les finances. Si un jours - Ho, grand malheur - ils demandent a assisté à leur cours ; ils se trouvent alors face a une hiérarchie remettant en cause leur place dans la société.

Il n'est ainsi pas rare de trouver une vendeuse en pleurs au détour d'un rayon, un responsable racontant son triomphe managériale sur celle-ci dans les bureaux et un délégué un personnel souvent dépité - a peine surprit- devant une telle situation et son emplois du temps déjà overbooké.

Pour finir, j'ai été contrainte de poser ma démission au profit de mes études - qui n'en n'ont été que plus performante -, le directeur en question a évolué et le magasin se plante.

 

 

Témoignage recueilli sur note ton entreprise:

 

http://cfdtdecathlon.over-blog.com/ext/http://www.notetonentreprise.com/company.php?id=623&entreprise=decathlon

 

 

 

Que dire également!Les conditions déplorables ont été décrites dans les autres commentaire. Ayant été responsable rayon 6 mois , je n'avais qu'une envie : partir! Encore fallait il trouver du travail ailleurs avant de pouvoir mettre les voiles. Je suis bien content d'en avoir fini...

Responsable c'est : 60H par semaine entouré de collègues responsables qui pour la plupart sont formatés et ne se rendent pas compte ou ne veulent pas se rendent compte de l'exploitation totale qu'ils subissent. faire 7h 20h et rester déménager des rayons ou faire des inventaires jusqu'à 0h00 ensuite, ne doit évidemment pas poser problème (bien sûr!). C'est simple si vous avez une vie n'entrez pas chez décathlon! Les responsables entre eux se tirent dans les pattes et se croient supérieurs (on se demande bien pourquoi).

La paye est dérisoire vu le nombre d'heures, les responsabilités et les tentatives de lavages de cerveau "décathlon" que la direction tente (et réussi malheureusement à faire passer) sont un véritable supplice. Le côté a la cool, on est tous jeune, etc n'est qu'un masque. Pourquoi c'est si peu difficile de rentrer chez décath? Parce que les gens dotés d'une intelligence même minime se rendent compte de ce scandale et partent; du coup il y a régulièrement un poste de responsable qui se libère tous les 2 mois voir tous les mois. si tes chiffres ne sont pas bon c'est de ta faute, ton vendeur oublie un téléphone, c'est de ta faute, tu portes un carton sans sourir : bah pourquoi tu tire la gueule!? T'as pas envie de travailler ou quoi! Montre l'exemple un peu!... Enfin bon tous les prétextes sont bon pour nous saouler.

Ce qui est triste c'est qu'en plus de passer les journées et les nuits ensembles à faire des heures sup non payés vu qu'on est cadre(bien vu de leur part pour profiter au max), il faut en plus faire les soirées décathlon sinon t'es pas bien vu. Et oui ce n'est pas seulement une entreprise qui exploite ses employés mais également une secte.

Entre faire le déménageur le matin à vider les camions, le vendeur la journée et l'intérimaire le soir(pas tous les soirs je précise sinon les gens mourraient chez eux et ca ferait un peu tâche donc ils évitent) et le tout sans se plaindre sinon gare à toi, voila ce qu'est le métier de responsable de rayons. Bien sûr tout cela est accompagné de remarques des plus désobligeante par la direction et même des autres responsables.

C'est partout pareil...Mieux vaut bosser à l'usine, au moins le droit du travail est respecté et on est mieux payé en taux horaire!

 

Ce témoignage récupéré sur note ton entreprise est parlant :

Code du travail non respecté, surcharge de travail,…

Exemple, nous remontons de puis 2004 le fait que des salariés n’ont pas les 11H00 de coupure, font plus de 10H00/J de travail,…et résultat, aucunes sanctions pour les Directeurs en question…

Y aurait-il 2 vitesses de sanctions chez Décathlon ? Par contre, un salarié qui ne respectera pas le règlement intérieur, lui, sera licencié !!!!

Dernièrement, c’est aussi sur le magasin de Pontault Combault qu’une salariée nous a contactée exprimant son mal être : nous avons remonté l’information auprès de la Direction Générale pour dire que nous sommes déjà intervenu pour parler de ce magasin où des « règles de vie » imposées aux salariés de venir 10 mn à l’avance pour ne pas être en retard !!!!!!

A ce jour, aucun RH n’a souhaité prendre contact avec la personne qui a remonté sa souffrance, RH d’ailleurs qui sont absents !

Sur un autre magasin, un salarié a exprimé aussi ses problèmes par LRAR, résultat, licencié pour soit disant comportement agressif : come vous pouvez le voir, la liberté d’expression est très limitée chez Décathlon.

Ne restez pas seul : pour être respecté et défendu, syndiquez-vous !

 

Contact : cfdtdecathlon@hotmail.fr 

 

 

 

Bonjour,
 
J'aimerai savoir s'il était possible de rencontrer quelqu'un et quels sont exactements nos droits en tant qu'employé ?
 
Beaucoup de choses ne me paraissent pas légales sur notre magasin ( les réunions magasins ne sont pas plannifiés pour l'équipe KS, on ne signe jamais de plannings, : malgré nos mails et nos demandes auprès de notre patron, lorsque notre patron décide d'en imprimier ils sont faux :il nous manque des heures etc... ).
 
Lorsque l'on voit avec notre Patron , il n'a jamais le temps et dit qu'on est calé ( Geseff ) et lorsqu'on essaye de monter plus haut ( directeur ), c'est limite s'il ne nous répond pas qu'il s'en fou ...
 
On rencontre ce problème sur beaucoup d'équipes en magasin ( beaucoup de règles ne sont pas respectées : 11h de repos consécutif, 10h de travail sans pause dîner lorsqu'il y a une réunion magasin, les plannings fais 3 jours à l'avance au lieu de 3 semaines etc ... )
 
On aimerait vraiment faire bouger les choses et trouver quelqu'un pour nous écouter et nous expliquer nos droits.

 

si vous aussi vous vous posez ce genre de questions, contactez nous car votre mgasin ne respecte pas les règles.

 


polyvalence, multicompétence,...sans rémunération ou augmentation de base supplémentaire=surcharge de travail!





Cela va faire 10 ans que je suis hotesse caisse accueil 35 h chez Décathlon.
Je ressens de plus en plus de pression dans mon métier. Nous devons etre multicompétents : Accueil, caisse, vente, caisses automatiques, missions. A chaque entretien, on nous en demande toujours plus.
Mon équipe bouge beaucoup, les personnes changent d'univers ou meme partent définitivement de l'entreprise. Je suis encore là, mais je ne sais plus pour combien de temps. Je trouve cela dommage, après autant d'expérience.

Bonjour,

 

Salariée depuis 4 an et demi…jamais aucun reproche…hotesse-d’accueil, et vendeuse (Rayon forme, danse, habillement, running), très polyvalente en fait car je gère également le service client, les erreurs caisse, les financements, et les animations « Clients-acteurs ». Je fais vraiment du Taff pour 28 h et 800 € !!

 

Depuis 1 an et demi je subi la pression d’une nouvelle RU. Je revenais tout juste de congé mat.

Et ceux jusqu’au 13 juillet 2009, où la goutte a fait déborder le vase…mes collègues n’avaient plus le droit de communiquer avec moi ! Et moi plus de pause…malheureusement je ne fume pas… !!!

 

Bref, j’ai tenté de mettre fin à mes jours en y accompagnant mon petit dernier de 18 mois.

J’ai été hospitalisé en maison de repos pendant 3 semaines…je suis toujours en arrêt…car j’ai cette angoisse de me faire à nouveau humilier, démolir, devant mes collèges ou les clients…

La CPAM, la médecine du travail, l’inspection du travail je pense  faire bouger tout ce petit monde…maintenant que je suis détruite.

Cela a atteint mes savoirs faire, mes savoirs être, ma vie de famille, ma vie de couple, et mes enfants….

On se relève comment après tout cela ??

 

Les méthodes de management sont toujours les mêmes : faire culpabiliser les salariés, les démolir, humiliation, proposer qu’ils ne se présentent pas pour les licencier…)

Aujourd’hui cela va trop loin puisqu’une salarié a tenté de mettre fin à ses jours dans un de nos magasins !

Nous avons fait suivre l’appel au secours de la salarié à la Direction à la Direction Générale qui n’a pas pris la peine de nous répondre alors que nous sommes parait-il des « partenaires sociaux »…

En tant que représentants des salariés, nous avons une responsabilité.

Ne prenons pas à la légère ces « soi-disant » cas isolés selon la Direction, mais qui sont de plus en plus nombreux !

Après 2 demandes de négociation sur le sujet du stress et de la souffrance au travail (octobre 2009) chez Décathlon, une 1ère date de réunion est fixée pour la journée du 21 janvier 2010, mais il y a maintenant obligation pour les entreprises de plus de 1000 salariés d’engager des négociations sur ces thèmes avant février 2010…

 

STOP A LA RECHERCHE DU PROFIT SUR LE MORAL DES SALARIES !






Aujourd’hui je vais un peu mieux, la confiance revient un peu tous les jours….

Je me rappelle encore au début de ma collaboration avec mon nouveau directeur les propos qu’il tenait : « Si j’ai envi qu’un cadre parte, je lui mettrais la pression en le mettant responsable sante découverte avec un salarié en contrat de 10 heures !! Avec ca il partira de lui-même !!! »

Voila ce qui m’est arrivé après un harcèlement quotidien….

Cela faisait des mois qu’un cadre me mettait la pression et j’essayais tant bien que mal de résister à ces agressions comme ces coups de fils chez moi pour me dire que je suis nul !!!

Il faut savoir que j’étais novice dans ce métier, j’étais responsable caisse/accueil et gestion du personnel, et que mon directeur ne prenait jamais le temps de me recevoir, je n’ai jamais eu d’EID en 1 an !! Il n'avait pas le temps, il me disait… C’est au bout d’une année que j’ai eu un EAD, mon directeur ne me l’a renvoyé qu’au bout de 3 mois avec des modifications par rapport à notre entretien. Beaucoup de menaces ont été tenues de sa part comme quand il m’a dit «je ne vais plus te payer!!! »

Je suis quelqu’un à l’origine d’assez fort dans la vie et je n’ai rien vu venir, et puis le fait d’être sur que tout cela n’est que dans ma tête et que cela passera…on attend, mais finalement, ces 2 personnes ont réussi à me dévaloriser, à m’humilier et à m’enlever toute la confiance que j’avais en moi et plus encore….

Ce qui me peine le plus c’est que ces 2 personnes ne seront pas punies et recommenceront surement !!!!

 

comme vous pouvez le lire, les méthodes ne manquent pas pour "détruire" un salarié...contactez nous si vous aussi avez subi ou était témoin de ce type d'agissement.
cfdtdecathlon@hotmail.fr



En avril 2008, je demande à mon directeur un congé parental d'éducation de 2 mois (juillet et août) légal et donc non refusable.

A mon retour (entretien formalisé à l'appui) mon responsable Univers me demande et je cite :

"A partir de maintenat je te demande de t'occuper des cabines d'essayages et ce sera ta mission à temps complet en me joignant une pseudo fiche métier du comment je range bien les cabines"" .

Après 15 ans d'ancienneté, ancien cadre de l'entreprise co créateur du Vitalsport, et co créateur du concept location à Décathlon et ancien responsable Univers,  je peux dire que ça fait très mal .Le tout sans signer d'avenant à mon contrat de travail bien sur

Finalement le médecin du travail m'a déclaré inapte à tout poste en mars 2008 car ma situation étais intolérable moralement, j'ai donc été licencié pour raison médicale.

Si vous n'êtes pas dans ce cas et enfin pour être tranquille, ayez le courage d'envoyer un courrier de dénonciation du harcèlement dont vous êtes victime en expliquant les faits même sans témoin apparent à :

Votre Patron (directeur) Lettre AR

Au délégué syndical régional

La médecine du Travail (mise en route et prise d'acte d'une future procédure) Lettre AR

 

 

Ce témoignage parle de lui-même : Si vous voulez avoir la paix il faut se battre car le droit du travail, qui plus est en ce moment, est de votre coté alors profitez en pour ne plus subir....et agir...




Bonsoir

Je suis une ancienne hôtesse de caisse à Villeneuve d'ascq vous savez  campus ou en 3 mois de temps on nous a supprimé car certains dirigeants n'aimaient pas que nous fassions ce métier quand vous voyez qu 'une caisse automatique nous coûte une fortune alors que notre sourire et notre passion  pour ce métier été gratuit mais on s' en fou c' est honteux.

A ce jour je me retrouve dans un rayon a faire de la manutention vente caisse et j’en passe.


A ce jour je suis dégoutée de decath  et j'ai honte de travailler pour cette société quand je pense que tous voient campus comme le messie et bien je les mets au défis de venir x années pour voir ce que nous subissons tous les jours les anciennes hôtesses et maintenant certains vendeurs car même eux ils sont vises ils doivent faire de la caisse et l'accueil et ils sont plus dispo justement pour clients ayant besoins de technicité dans leur sport.


S'il vous plait ne donner pas mon nom et prénom mais juste mon témoignage pour ne pas avoir de représailles en attente pour moi de trouver un autre emploi.

Bien cordialement


effectivement ce message résume bien ce qui a du se passer à Décathlon Campus: un avenant signé certainement sur un coin de table sans donner la possibilité aux salariés de se renseigner...
sachez qu'avant de signer un avenant, vous devez en avoir un exemplaire afin de pouvoir réfléchir et vous renseigner: SIGNER, C'EST S'ENGAGER...

encore un cadre qui exprime encore son écoeurement:

Bonjour, 

 

j'ai parcouru certains de vos articles et je me rends compte que je ne suis pas seul dans cette situation. 

Je suis vos conseils, et avant d'être au pied du mur je fais appel à vous.

Je suis Responsable Rayon et je me trouve aujourd'hui face à un mur.

 

 

Le sujet de mon appel à l'aide est cet entretien pour faute grave, en vu d'un licenciement certain. Je ne sais pas encore ce qui m'est reproché pour cet entretien (même si j'ai ma petite idée) mais j'en connais l'issue, comme tout employé de Décathlon. 

 

Je passe la partie harcèlement morale que chaque Décathlonien connaît et/ou subie. Juste pour info, je sais ce que c'est !

 

J'aimerais que vous puissiez me répondre vite, afin de m'orienter sur ce que je dois faire, je suis totalement perdu et fatigué que cette situation. Je vais être dans une situation très difficile, financièrement parlant; si ça continu.

 

On donne sa vie, son temps, on met en péril sa vie privée pour en arrivé à ce faire jeter comme une M...e ! Je n'en peux plus ! 

 

Merci d'avance,
un salarié découragé:

Ici encore nous nous trouvons face à un cas parmi tant d'autres : faire peut-être d'un salarié un exemple. On a l'impression qu'actuellement chez Décathlon, c'est marche ou crève. Finie l'époque des "bons copains" : n'oubliez jamais que vous êtes sur un lieu de travail et qu'un jour ou l'autre la roue risque de tourner... Cette personne a été licenciée pour faute grave pour avoir ouvert un matin le magasin à 6 H 50 au lieu de 6 H 30 : c'était la première fois...
C'est fou ce qu'un badge où il est noté "grand chef" peut faire faire... il faut juste savoir qu'un licenciement est toujours un échec pour la Direction qui n'a pas su simplement gérer un litige : pour mémoire, en moyenne plus de 300 licenciements/an avec souvent des motifs qui peuvent laisser perplexes...

 



Bonjour,
je suis salarié et fatigué du système decathlon (travailler plus pour......rien.) j'ai commis une erreur en disant à mon responsable et à mon directeur que je ne désirais plus évoluer.
Ils en ont conclu que je devais partir (c'était le mieux pour moi) et mon proposé un licenciement arrangé (faute grâve, abandon de poste pendant une durée de 1 mois).
J'ai refusé craignant que ça ne me suive toute ma vie et leur ai demandé une rupture conventionnelle: refus catégorique
 
Depuis ce jour, ils savent que je ne partirai pas sans avoir trouvé autre chose, ce qui ne plait pas à mon responsable.
il ne me considère plus comme "responsable", il m'a remplacé, je ne fais plus que des fermetures depuis , il ne m'accorde pas mes CP sous prétexte que je ne suis pas prioritaire puisque sur le départ, il me met à l'écart de l'équipe en disant que je colporte des ragots.....etc
 
Pourriez-vous m'indiquez la marche à suivre pour m'aider à encaisser ce harcélement?. J'ai un enfant  et je ne peux pas me permettre de me retrouver au chomage vu la conjoncture.



encore une fois, certains responsables ne reculent devant rien pour se débarasser des salariés. cette méthode de dire aux personnes de ne plus se présenter à leur travail afin de pouvoir les licencier sans indemnités montre encore une fois la volonté de ne pas garder les salariés et surtout de les écoeurer, d'où cet énorme turn-over chez décathlon avec une moyenne d'ancienneté de moins de 5 ans pour une entreprise qui a plus de 30 ans!!!...


Décathlon la réunion:

_Bonjour moi je suis un employé de Décathlon à la Réunion.Ici nous avons 2 magasins 1 sur St Pierre (le plus grand) et l'autre dur Sainte Suzanne.
Juste pour vous dire que ici aussi nous ne sommes pas épargner par les pressions mises par les R.U et la direction.
1 collégue a méme fait un début de dépression, mais son R.U n'en as pas été inquiété!!beaucoup de chose bizarre se passe ici, absence de 13eme mois, beaucoup d'emploi précaire, refus d'augmentation d'heure de travail, on ira méme à dire Xénophobie,étant donné que le directeur générale a dit à un collégue que si il n'était pas content de rentrer dans son pays d'origine (où va t-on?) samedi 6 décembre nous avons fait une gréve pour aviser notre clientéle dans quel condition nous travaillons(issues de secours bloqués,travaillez en plein cagnard sachant que la température atteint les 30 voir plus, et nous en passons....)et pour féliciter les non grévistes la direction a proposé des pizzas, boissons aux heures de pauses et pour couronner le tout elle a fait signer des heures supplémentaires alors que d'habitudes elle ne nous propose que des supplémentaires!!!!!donc voilà un petit aperçu de ceux que nous vivons ici!!moi méme j'ai reçu un avertissement pour des raisons bizarres mais je me porte bien!!!merci beaucoup!!!

à croire que meme franchisé, les méthodes ne changent pas!!!!!


_un salarié qui s'exprime :

Bonsoir,

 Je vous envois un mail pour partager le malaise d'un mag..

 Comme j'ai pu voir chez décathlon c'est du courant le harcèlement moral et autres techniques de pression sur les employés.

 Entre chantage, favoritisme, menace, démission qui ne s'arrête pas, mon magasin doit être bien placé.

 J'avoue que lorsque je suis entré chez décathlon je pensais avoir découvert une enseigne propre avec des valeurs sportives !!!! Quel malaise quant j'ai découvert que les valeurs de travail étaient jugés sur les sorties en boite et les apéros divers.

On a beau travailler comme des malades, faire des heures en pagaille, le seul remerciement  : la critique !!Décathlon récompense les fêtards qui n'ont qu'un seul point commun : rien dans leur vie si ce n'est décathlon . Pour ma part j'attache d'autre valeur à ma vie ... .

 Au début je pensais que je dramatisais la situation mais non , plusieurs personnes le réalise !

 Entre :

      Entretiens individuels face à plusieurs raisonnables pour se faire passer un savon,

      Humiliations publiques (devant les clients) d'un supérieur (directeur) sur des employés,  

      Demande de démission pour non intégration (non intégration au dire de la direction ...)    

       Réprimande lorsqu'on ne participe pas à la beuverie,

       Harcèlement moral

       Menace ... ....

Et les exemples ne manquent pas sur les divers actes malsains de ce magasin.

 Tout ceci n'est s'en doute pas grand chose pour décathlon , certes, mais il faudrait peut-etre qu'on ouvre les yeux sur certaine méthode de management.

 Avec à peine un an d'ouverture le turn-over à déjà bien fait son boulot : un exploit. ; 4 RU et je ne sais combien d'employés ... , décathlon recherche des personnes malléables qui ne savent pas penser d'elle même ; si tu n’es dans cette catégorie, il te pousse à bout par chantage, harcèlement, intimidation ... .

 Alors que faire quant on est dans le collimateur ?? Baisser les bras et démissionner ?? Tenter une action qui n'ira nulle part sauf au conflit ??

 Voilà ,

 Un mot d'un décathlonien qui ne va pas rester longtemps dans une structure aussi véreuse.


la morale de cette histoire: il n'y a pas de fumee sans feu encore une fois! avec moins de 5 ans d'ancienneté pour une entreprise qui a 32 ans, tout est fait pour que le salarié aille "s'épanouir" dans une autre entreprise comme aime nous le répéter le service RH! ils nous dirons même que Décathlon doit servir de tremplin pour s'envoler...mais attention à l'atterissage!!!!!!
si vous souhaitez faire respecter vos droits : contactez-nous  cfdtdecathlon@hotmail.fr


_ Un Responsable Univers  nous contacte:

"Je me permets de vous contacter afin d'avoir quelques renseignements sur ma situation.
Je suis actuellement RU depuis 2 ans et lors de mon EAA , mon patron m'a demandé de quitter l'entreprise, car "je n'étais pas fait pour ce métier".
Durant 6 mois, il m'a demandé quand j'allais partir...et il ne m'a jamais envoyé mon retour d'EAA
Aujourd'hui, il me propose un abandon de poste puis un licenciement. Et devant mon refus, il menace de me mettre la pression et de veiller à ce que chaque ligne de ma fiche métier soit bi

en appliquée.
COmment  puis-je me protéger ? Existe t-il des recours ?

Merci pour votre aide"

Ce cas est malheureusement fréquent, y compris pour les employés! Nombreux sont les licenciements pour abandon de poste. Rappelons simplement que decathlon a été condamné pour harcelement moral...il n'y a pas de fumée sans feu! Ne restez jamais seul dans ce cas et il faut rapidement agir! contactez-nous pour vous expliquer la procédure.

_Agnès, travaillant comme hôtesse de caisse, sans problème particulier, se voit convoquer dans un bureau où se trouve 3 personnes (cadres).
Elle demande ce qu’il se passe.la réponse ne se fait pas attendre : « tu as fait une faute grave, tu n’as pas passé un produit au bon prix !!!! »
Agnés, surprise ne comprend pas, la pression monte (rappelons qu’il y a 3 responsables contre 1 employée…)
On commence à lui reprocher une faute professionnelle et on lui parle même de licenciement !!!!
Agnés à l’impression de se retrouver alors à ce moment dans un entretien préalable, sauf qu’on ne lui a pas proposé de se faire assister…
Elle veut essayer de quitter le bureau, mais c’est à ce moment qu’on lui propose et même impose de signer sa lettre de démission !!!!
On lui dira même : « le mieux pour toi c’est de demissioner, il n’y aura pas de dossier sur toi et tu pourras même bénéficier des assedics !!!!!! »
Sous pression, Elle signera…!!!
Sur les conseils de la C.F.D.T, dans un premier temps, elle déposera plainte au commissariat de police.
Conclusion : ne restez surtout pas seul dans un bureau quand on vous parle d’autres choses que du linéaire, vente, chiffre d’affaire,…et surtout si l’on vous critique sur votre personnalité !!!






 

Repost 0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 16:25

si le loto peux donner la chance à des personnes differentes de gagner une certaines sommes, cette année encore pour les dividendes la roue a choisi... les actionnaires.(vive l'esprit d'équipe:tous pour un!!!!!)

 

pas loin de

221 000 000€00!!!

 

on peut remercier la précarité encore plus présente( temps partiel),  les bas salaires, l'annualisation, la polyvalence,...

 

la CFDT regrette une nouvelle fois que  l'UNSA/SNAD et CFTC continuent à signer des accords trés favorables et à accompagner la Direction sur ses décisions qui permet à l'entreprise de s'enrichir grassement via un turn over organisé.


par exemple:


-Temps partiel à partir de 7H00 mais annualisés (de 0h00 à 34h50 hebdo)

-forfait jour cadre sans limiter le nombre d'heures maximum

-annualisation des 35H00 sans contrepartie financière ( de 0h00 à 44h00 hebdo)

-1 an maintenant d'ancienneté pour avoir la prime mensuelle...

-bientôt une filière dite "d'expertise" qui va permettre de faire passer les vendeurs en caisse les hotesses en rayon sans avoir la garantie d'un retour financier à la signature de l'avenant...(moins de 180 employés reconnus à ce jour "professionnels" sur plus de 9 000 personnes!!!!)

 

mais le pire c'est qu'à la demande de ces 2 organisations syndicales,  vous gagnerez sur l'exercice 2014 beaucoup moins de participation (pratiquement l'équivalent de 70% d'un salaire en moins...)

 

ceci explique peut être cela...

 

si nous pouvons comprendre qu'un patron gagne beaucoup d'argent, ce ne doit pas être au détriment de la précarité ni de la souffrance au travail des salariés.

 

contact: cfdtdecathlon@hotmail.fr

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans DIVIDENDES
commenter cet article
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 10:37

Lors de plusieurs réunions,  la CFDT a exposé à la Direction une liste non exhaustive de risques sur les R.P.S(Risques Psychosociaux) mais aussi sur les risques d'accidents et a invité la Direction a réfléchir sur ces 2 sujets qui portent bien sur les conditions de travail. 

C’est quoi les RPS ? 

Les risques psychosociaux (RPS) ne sont définis, ni juridiquement, ni statistiquement, aujourd’hui, en France. Ils sont à l’interface de l’individu et de sa situation de travail d’où le terme de risque psychosocial. Sous l’entité RPS, on entend stress mais aussi violences internes (harcèlement moral, harcèlement sexuel) et violences externes (exercées par des personnes extérieures à l’entreprise à l’encontre des salariés). 

Les accords conclus à l’unanimité par les partenaires sociaux en matière de stress (juillet 2008) et de harcèlement et violence au travail (mars 2010), permettent de s’appuyer sur des définitions relativement consensuelles, qui reconnaissent le caractère plurifactoriel des RPS, admettent l’existence de facteurs individuels mais aussi organisationnels. 

Il convient de souligner aussi le caractère subjectif de ce risque qui relève de la perception propre à chaque individu, ce qui n’empêche ni de l’évaluer, ni de le mesurer (à l’instar de la douleur en milieu hospitalier), afin d’en apprécier l’évolution dans le temps.

Dans l’idéal, il conviendrait de parler de « risques psychosociaux au travail », afin de bien circonscrire le champ des responsabilités de l’employeur. Ce dernier est tenu d’agir sur « ce sur quoi il a prise » et donc sur les déterminants des risques psychosociaux dans son entreprise, sans violer l’intégrité psychique des intéressés. 

La Direction ne semble pas être forcément à l'écoute malgré de nombreux indicateurs qui devraient l'alerter (arret maladie, turn over, demissions,..) et préfère répondre que le modèle de management de Décathlon datant de 1976 a fait ses preuves depuis bientôt 40 ans..

 

stress.jpeg

 

Ci dessous nos remontées:  

 

-changements de rayon imposés pour des salariés qui pourraient en plus être à l’encontre de la politique de communication aux clients et causer un mal être du salarié.

 

-manutention 

-stockage(en mezzanine réception risque de chute, stockage vélo et  fitness)

 

- contact client (agression verbale et/ou physique) 

 

-multitâches : une fiche métier lourde pour tous, et si possible différencier le travail prescrit et la réalité du terrain (taches souvent interrompus : clients, téléphone, multitâches, absences… qui peut engendrer chez le salarié une culpabilisation du travail non terminé.  

 

- management : mise en concurrence des salariés, entretien mensuel qui peut engendrer du stress car il faut se « justifier » sur son C.A, linéaire, s’engager…entretien semestriel et annuel, coaching où il y a 2 personnes faces à 1(il faut donner la possibilité aux salariés qui en ressentent le besoin de se faire assister ou sinon il peut refuser d’être dans un bureau avec 2 hiérarchiques)

 

- pic commercial (saison, clients pressés)

 

- travail dans l’urgence du fait d’absences

 

- surcharge de travail (faire plus avec moins de CDI 35H00)

 

- vigilance sur les soirées organisées (mettre les moyens à dispositions si abus d’alcool)

 

- livraison et manutention sur le parking (risque d’accident voitures )

 

- polyvalence (respecter le volontariat)

 

- heures excessives des cadres

 

- Pas d’outil de contrôle du temps de travail pour tous (pointeuse)

 

- Annualisation : le planning prévisionnel qui ne correspond pas au réalisé (source de stress sur le principe de l’équilibre vie privée/ Professionnelles)

 

- travail de nuit (risque d’accident trajet accru par la fatigue,  instaurer dans un premier temps le volontariat)

 

- turn over (formation continuelle, recrutement pour les cadres donc fatigue pas possible de se « pauser »,  ll faut sans cesse qu’ils trouvent le bon salarié mais cette situation peut aussi fatiguer les équipes ventes ou caisses : former toujours et régulièrement les nouveaux arrivants qui cause une instabilité)

 

si vous avez le sentiment de vous trouver dans ce type de situation, ne culpabilisez pas,  contactez nous:

 

cfdtdecathlon@hotmail.fr

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TRACTS
commenter cet article
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 15:21

Si depuis peu l'employeur doit proposer un contrat minimum de 24H00, sauf demande express du salarié,  Decathlon continu prioritairement à afficher clairement sa volonté de vouloir recruter principalement du contrat précaire.

 

Malgré une note interne fin 2013 de la Direction expliquant comment , en principe, limiter le contrat subi,  des magasins  ne souhaitent pas respecter ce projet qui ne sont pourtant pas (encore) franchisés...

 

Exemple: lors d'un passage récent sur Décathlon Cannes,  il est noté sur des télévisions publicitaires "recrute temps partiels 15H00..."mais cela n'a pas l'air de déranger la Direction...

 

Apparement dans ce magasin le ton est clairement donné :précarité, source de vitalité...

 

quelques chiffres: plus de 22 000 CDD sur 2013 pour un effectif CDI de 14 000 dans l'entreprise, le secret de la réussite réside peut être sur des contrats majoritairement précaires + turn over...

 

enrichissement de l'entreprise par une exploitation de l'homme?

 

cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TRACTS
commenter cet article
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 10:14

Sur ce nouveau principe de (peut être...)pouvoir évoluer un jour...  nous rappelons que ce que souhaite appliquer l'entreprise est une nouvelle fois en dessous de la convention collective et la CFDT s'y oppose.

 

le coefficient à une importance pour reconnaitre votre niveau de qualification ainsi que pour votre GRA (garantie de rémunération annuelle)

 

Nous vous redonnons ci-dessous la définition du coefficient,  qui pour nous correspond au métier quotidien d'une grande majorité d'entre vous:

 

- vous connaissez les produits de votre FCS

- vous avez une FCS à gérer(un secteur...)

- vous gérer les stock

- vous connaissez les techniques de vente

- vous connaissez les services (alsolia, atelier...)

 

Pour nous,  le monitorat doit passer obligatoirement par une prime mensuelle,  afin de récompenser les personnes qui formes les salariés et qui en principe, ont une compétence,  et non pas une éventuelle augmentation que nombreux sont toujours en train d'attendre ou ont simplement préféré arreter cette mission.

 

De plus, prendre les clés du magasin pour 50€00/mois est insuffisant au regard de la responsabilité que vous acceptez(évacuation, sécurité salariés et clients, ...)

 

La définition de la convention collective:

 

"Animateur de ventes, vendeur confirmé ayant la connaissance particulièrement approfondie du ou des secteur(s) dont il a la charge (produit, stock, technique de vente, service, etc.). Il peut être associé aux achats et former les vendeurs. Dans le cadre des délégations confiées, il assure une animation fonctionnelle."

COEFFICIENT : 190.

 

Ce qui veut bien dire,  qu'à partir du coefficient 190  vous êtes reconnus capable de former et que vous devez avoir ce coefficient...CQFD!!!!!!

 

A vous de voir...

 

contact: cfdtdecathlon@hotmail.fr


 

 

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TRACTS
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 09:05

Lors du dernier CCE, la Direction a annoncé son souhait de franchiser son magasin Corse.

 

Ce magasin qui se porte trés bien deviendra donc une "entreprise" à part.

 

Si un cahier des charges concernant le commerce sera demandé au repreneur, il n'en sera peut être pas de même pour les salariés qui perdront quelques avantages.

 

L'entreprise est restée trés vague sur les garanties pour les salariés hormis les conditions prévues par le code du travail (ancienneté et salaires), rien sur pour l'instant sur la rémunération...

 

La CFDT a émis un avis défavorable car nous avons estimé ne pas avoir assez d'éléments sur cette "transaction".

 

cfdtdecathlon@hotmail.fr

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TRACTS
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 21:20

La Journée mondiale des donneurs de sang célèbre le don de sang bénévole, anonyme et volontaire. L’EFS organise des collectes de sang exceptionnelles en France métropolitaine et dans les DOM toute la semaine du 14 juin.

 

Le don de sang permet chaque année de soigner 1 million de malades. Pour tout découvrir sur cet événement, consultez la rubrique « Tout savoir sur la JMDS » !

 

RAPPEL DES CHIFFRES CLES France et Alpes Méditerranée :

- 1 million de malades soignés chaque année dont près de 200 000 en régions PACA et Corse

- 10 000 dons de sang nécessaires chaque jour dont 1 000 en région PACA et Corse

- 1.7 million de donneurs en 2012 dont 140.000 en régions PACA et Corse

- 3 millions de dons réalisés en 2012 dont 198 000 en régions PACA et Corse

- Les produits sanguins sont périssables : 42 jours pour les globules rouges et 5 jours pour les plaquettes.

 

http://www.dondusang.net/rewrite/headingl1/758/efs.htm?idRubrique=758

 

Affiche-EFS

 

 

 

http://www.dondusang.net/rewrite/heading/1694/efs/jmds-2014.htm?idRubrique=1694

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TRACTS
commenter cet article
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 15:09

Régulièrement nous relançons la Direction sur ce problème: vous devez avoir à disponibilité l'ensemble des documents de votre solde de tous comptes le dernier jour de travail.

vous devez appeler et informer que vous passerez réupérer ces documents.

 

si vous ne faites pas cette démarche, vous pouvez toujours attendre pour les recevoir...(parfois 1 mois...)

 

si vous souhaitez plus de renseignements: cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

Madame X… a travaillé au service de la société Sécuritas transport aviation security en qualité d’agent d’exploitation de sécurité, du 5 janvier 2008 au 5 juillet 2009, selon un contrat à durée déterminée.

Elle a saisi le 29 juillet 2009 la juridiction prud’homale en formation de référé pour obtenir le paiement de son salaire des mois de juin et juillet, la remise des bulletins de paie, du certificat de travail et de l’attestation d’assurance chômage.

Elle a reçu ces derniers par lettre du 11 août 2009.

Devant le conseil de prud’hommes statuant au fond, elle a demandé une certaine somme à titre de dommages-intérêts pour rétention et résistance abusive.

Pour débouter la salariée de sa demande de dommages-intérêts, le Conseil de prud’hommes de Nice a retenu que le contrat se terminant le 5 juillet, celle-ci aurait pu attendre le 5 août pour voir si son salaire était versé et qu’elle a été remplie de l’intégralité de ses droits suite à l’ordonnance de référé du 8 octobre 2009.

La Cour de cassation a cassé et annulé cette décision du Conseil de prud’hommes de Nice.

En statuant ainsi, alors qu’il avait constaté que le certificat de travail et l’attestation d’assurance chômage, qui étaient exigibles le 5 juillet 2009, n’avaient été adressés à la salariée que le 11 août 2009 et alors que la remise tardive à un salarié des documents nécessaires à la détermination exacte de ses droits, lui cause nécessairement un préjudice qui doit être réparé par les juges du fond, le conseil de prud’hommes a violé les articles L. 1234-19 et R. 1234-9 du code du travail.

Cass. Soc. 19 février 2014 n° 12-20591

 

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TRACTS
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 10:46

en ces périodes d'examens,  où parfois votre responsable vous note en absence injustifiée,  vous avez droit à 5 jours de congés payés supplémentaire pour la révision et le jour de l'examen.

 

demandez bien ces jours par écrit.(mail,  courrier,...)

 

nous estimons qu'une entreprise comme Décathlon devrait informer ces salariés sur leurs droits ,  ce qui n'est pas le cas actuellement, puisque l'image qu'elle veut se donner et une "entreprise école".

 

Article L6222-35, Article L6223-4

 

Une réponse ministérielle (rép. Dimeglio : An XIV-10-1996) a précisé que l'apprenti bénéficiait de ces 5 jours supplémentaires même en l'absence de cours organisés par le CFA. Donc l'apprenti peut aussi prétendre à ces 5 jours pour réviser ces examens chez lui.

 

contact: cfdtdecathlon@hotmail.fr

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TRACTS
commenter cet article