Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 16:46

La sortie du livre de Marie-France Hirigoyen en 1998 avait créé un électrochoc. La psychiatre observe aujourd'hui un durcissement des relations au travail. Entretien.

Un livre en 1998, une loi en 2002 : les salariés qui souffraient de harcèlement moral en silence ont osé prendre conscience qu'ils vivaient une situation anormale. Des plaintes ont été déposées, des dirigeants sanctionnés. Puis la crise est passée par là. A l'occasion d'un "Que sais-je ?" sur "Le harcèlement moral au travail"*, Marie-France Hirigoyen décrypte l'évolution des méthodes de management. Psychiatre et expert auprès de la Cour d'appel de Paris, elle observe le retour de comportements inacceptables.

Après le grand succès de la première publication de votre ouvrage, en 1998, la France s'est dotée d'une loi sur le harcèlement en 2002. Est-une une victoire ?

- Cette loi a été extrêmement importante. C’était la première fois que l’on parlait de santé mentale dans le code du travail. Au-delà des sanctions, la loi a fait obligation aux employeurs de mettre en place une prévention. Tout n'est pas réglé mais les entreprises ont maintenant une obligation de résultats concernant la prévention du harcèlement.

Le harcèlement moral au travail existe pourtant toujours. Comment l'expliquez-vous ?

- J'ai l'impression qu'il y a une banalisation. Il y a eu une prise de conscience et une amélioration avec la loi mais, avec la crise économique, nous assistons à un retour en arrière. Les relations au travail se sont durcies.

Vous observez cet impact de la crise ?

- Je reçois des cas plus graves qu’il y a quelques années. De personnes qui disent "j’ai supporté parce que je n’ai pas le choix, je ne peux pas perdre mon travail". Il y a un durcissement des méthodes de management qui amène les personnes à l'épuisement. Il suffit alors d'un chef tyrannique ou d'un collègue qui veut un peu plus de pouvoir pour que ces personnes épuisées se défendent mal et soient victimes de harcèlement moral.

La fragilité de l'économie augmente donc la vulnérabilité des salariés face au harcèlement ?

- La crise mais aussi le changement de société - cette société de réussite où il faut être le meilleur - peuvent amener des personnes à avoir des comportements inacceptables, sans en être conscientes, pour garder leur poste, pour avancer dans l’échelle hiérarchique.

La crise a-t-elle fait évoluer les méthodes de harcèlement ?

- La différence ne tient peut-être pas tant à la crise mais plutôt à l’évolution des méthodes de management. La limite entre ce qui est du management un peu dur et du harcèlement est devenue assez imprécise. Il est devenu normal de mettre la pression sur les personnes. Normal aussi de donner trop de travail. Le management actuel isole les personnes : on est responsabilisé, culpabilisé. On doit faire toujours plus avec moins de moyens. Cette ambiance générale épuise. A quel moment est-on dans quelque chose d’encore acceptable et à quel moment est-on dans une violence ? Notre société rend cette limite très floue.

Dans ce contexte, les harceleurs peuvent-ils se sentir poussés par leur hiérarchie ?

- Mais ils le sont quelquefois ! Il existe des entreprises où il y a une charte éthique impeccable mais où il y a une telle dureté du management que les cadres sont acculés à mettre encore plus de pression. Par ricochet, ils reproduisent ce qu’ils subissent.

Cette pression est-elle consciente ?

- Dans certains lieux, on considère comme normal le fait d'essayer de se débarrasser de quelqu'un. Je pense aux seniors : petit à petit, on leur retire leur travail, on ne leur propose plus de formation, on ne les tient plus au courant des réunions. Tout cela est partiellement conscient. Quand tout le monde doit être performant, si un salarié est un faible contributeur, on va le mettre de côté, en toute bonne conscience. On fait en sorte qu’il ait envie de partir de lui-même, qu’il s’épuise ou se mette en faute. Après, on peut s’en débarrasser.

Face au harcèlement, bien souvent on sait, on voit, mais on ne réagit pas. N'avons-nous pas une responsabilité collective ?

- Nous sommes effectivement tous concernés. Les témoins pourraient dire. Mais ils sont rarement en bonne position. J’ai eu l’exemple de personnes harcelées pour avoir soutenu un collègue qui dénonçait du harcèlement. Il faut être clair : quand on est encore en poste, on ne peut pas témoigner.

 

6962383


Il existe des entreprises qui tentent de réagir ?

- Face à un cadre de direction dont le management pose problème, certaines entreprises mettent un coach pour essayer de l’éduquer un peu. Mais, la plupart du temps, tant qu’il n’y a pas de plainte, rien ne se passe. Et si une personne se plaint, on va considérer que c’est elle qui pose problème. Il faut des directions courageuses qui osent sanctionner des managers performants si leur comportement pose problème.

Comment sortir de ce système ?

- Il y a quelques années, au cours de ses universités d’été, le Medef a organisé un débat sur les émotions au travail... C’est un peu comme si les entreprises cherchaient à se servir de la part humaine et émotionnelle des personnes quand c’est utile pour elles mais n’en tiennent pas compte quand les salariés viennent se plaindre. Le management actuel est contre performant : il démotive les personnes qui s’abîment petit à petit et perdent leur créativité. Si on veut que les entreprises soient plus performantes et les gens plus heureux au travail, il faut tenir compte des petites plaintes. Il ne faut pas attendre qu’il y ait des suicides sur le lieu de travail pour réagir.

Propos de Marie-France Hirigoyen, psychiatre, expert à la Cour d'appel de Paris, recueillis par Louis Morice - Le Nouvel Observateur.

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans HARCELEMENT MORAL
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 12:38
si lors d'un entretien votre responsable cherche à vous "rabaisser, faire culpabiliser,..." contactez nous.

à ce jour la Direction ne souhaite toujours pas se mettre autour de la table des négociations sur le sujet des risques psychosociaux qui sont bien réels et présents dans l'entreprise.(surcharge de travail, entretiens mensuels subis et descendants,...)

cfdtdecathlon@hotmail.fr

"La société Y… a fait grief à la Cour d’appel de Paris de la condamner à verser des dommages et intérêts pour harcèlement moral à Monsieur X…
mesures-vexatoires

La Cour de cassation a considéré que Monsieur X… avait fait l’objet de multiples mesures vexatoires, telles que l’envoi de notes contenant des remarques péjoratives assénées sur un ton péremptoire propre à le discréditer, les reproches sur son « incapacité professionnelle et psychologique » et sa présence « nuisible et inutile », le retrait des clés de son bureau, sa mise à l’écart du comité directeur, la diminution du taux horaire de sa rémunération, la Cour d’appel de Paris a retenu à bon droit que ces faits ne pouvaient être justifiés par l’exercice par l’employeur de son pouvoir de direction.

Cass. soc. 26 mars 2013 n° 11-27964, 11-27996"


Éric ROCHEBLAVE
Avocat au Barreau de Montpellier
Spécialiste en Droit du Travail et Droit de la Sécurité Sociale


Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans HARCELEMENT MORAL
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 15:15

vous le savez, chez Decathlon, nombreux sont les salariés à souffrir au travail(mails que nous remontons régulièrement à la Direction Générale).


nous vous laissons lire les quelques lignes ci dessous qui sont assez limpides.(source Éric ROCHEBLAVE
Avocat au Barreau de Montpellier et )


 


n'attendez pas d'être dans la difficulté pour connaitre et faire respecter vos droits.


 


contactez nous: cfdtdecathlon@hotmail.fr


 


Un employeur ne peut ignorer ou s’affranchir des données médicales afférentes au stress au travail et ses conséquences pour les salariés qui en sont victimes.


L’accroissement du travail de M. X… est patent sur les années précédant son accident ; que cette politique de surcharge, de pressions,  » d’objectifs inatteignables  » est
confirmée par des attestations ; que les sociétés Y… et Z… n’ont pas utilement pris la mesure des conséquences de leur objectif de réduction des coûts en terme de facteurs de risque pour la santé
de leurs employés et spécifiquement de M. X…, dont la position hiérarchique le mettait dans une position délicate pour s’y opposer et dont l’absence de réaction ne peut valoir quitus de
l’attitude des dirigeants de l’entreprise ; que l’obligation de sécurité pesant sur l’employeur ne peut qu’être générale et en conséquence ne peut exclure le cas, non exceptionnel, d’une réaction
à la pression ressentie par le salarié ;


Que de ces constatations et énonciations, la cour d’appel de Paris, appréciant souverainement la valeur et la portée des éléments de fait et de preuve produits aux débats, a pu déduire
que les employeurs avaient ou auraient dû avoir conscience du risque encouru par leur salarié et n’ont pas pris les mesures propres à l’en préserver, de sorte que leur faute inexcusable était
établie


Cass. Civ. 2, 8 novembre 2012 n° 11-23855


 



Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans HARCELEMENT MORAL
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 18:55

cela n'arrive pas qu'aux autres.afin de prévenir ce mal qui touche de nombreux salariés.

si vous pensez être concerné ou connaissez quelqu'un qui est face à ce problème, contactez-nous et surtout syndiquez-vous!(confidentialité garantie)

cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

IMG 4641

 

IMG 4643

 

IMG 4644

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans HARCELEMENT MORAL
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 11:32

stress-au-travail-harcelement-fatigue-gaillard paysage360

Le syndrome d’épuisement professionnel est une affection caractérisée par un ensemble de signes, de symptômes et de modifications du comportement en milieu professionnel.

Le diagnostic de cet état de fatigue classe cette maladie dans la catégorie des risques psychosociaux professionnels et comme étant consécutive à l’exposition à un stress permanent et prolongé.

Ce syndrome est nommé « burn out syndrome » chez les anglophones, d’où l’expression de burnout, et « mort par surcharge de travail » (Karōshi) au Japon (Source : Wikipédia)

Selon l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité dans la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) ou l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, le stress survient « lorsqu’il y a un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face »

A cet égard les manifestations du stress affectent non seulement la santé mentale du sujet mais se traduisent par des manifestations physiques telles que celles ainsi décrites : amaigrissement, tristesse, pleurs, manifestations d’évitement, etc.

Cour d’Appel de Versailles, 19 mai 2011 n° 10/00954

 

stress-au-travail 373


Le travail vous épuise ?

Vous êtes stressé au travail ?

Vous êtes peut-être victime de Burnout…

Consultez sans attendre votre médecin traitant et votre avocat spécialiste en droit social.

En effet, d’une part, l’arrêt de travail motivé par un « burnout psychologique » caractérise un accident du travail.

Cour d’Appel de Bordeaux 3 février 2011 n° 09/06841

D’autre part, le salarié qui rapporte la preuve qu’il souffrait d’épuisement professionnel et qu’il présentait des difficultés d’articulation vie personnelle et vie professionnelle, rapporte la preuve qui lui incombait de l’apparence d’un harcèlement moral.

Cour d’Appel de Bordeaux 3 février 2009, n° 07/04950

 

Éric ROCHEBLAVE
Avocat Spécialiste en Droit Social
Barreau de Montpellier
http://www.rocheblave.com

 

contactez-nous : cfdtdecathon@hotmail.fr

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans HARCELEMENT MORAL
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 11:24

aujourd'hui l'entreprise doit se mettre autour de la table afin de garantir un confort de travail et trouver avec les partenaires sociaux un accord sur l'harcèlement(condamnations de l'entreprise), stress et souffrance au travail.

 

la Direction doit réagir et doit faire de la prévention sur ces différents sujets que nous remontons depuis plusieurs année.

 

Si vous travaillez ou avez travaillé dans le groupe oxylane et si vous aussi vous vous reconnaissez dans notre rubrique "témoignage", si vous aussi n'acceptez plus certaines méthodes de management comme l'intimidation, la culpabilisation, la menace, l'harcèlement...aidez nous à continuer à remonter ces problèmes car c'est bien avec vous que nous arriverons à vous faire respecter et avancer sur ce sujet sensible.

 

ne baissons pas les bras!

 

contactez nous:  cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

 

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans HARCELEMENT MORAL
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 16:00

Dernièrement, à l'initiative de la CFDT avec l'aide des autres organisations syndicales de l'entreprise, une nouvelle demande de négociation sur le stress, harcèlement et souffrance au travail a été sollicitée auprés de la Direction qui préfère à ce jour répondre par le silence.

 

Nous rappelons que la Direction n'a retenu aucune de nos propositions comme la possibilté systématique pour un salarié qui le souhaiterait de pouvoir se faire assister, à sa demande, face à la Direction pour exposer sa situation.

 

Trop souvent vous vous retrouvez dans un bureau, à 3, où souvent vous culpabilisez.

 

L'accord proposé par l'entreprise a été refusé en bloc par l'ensemble des organisations syndicales (ce qui prouve un malaise) car il n'engage pas Décathlon et la Direction refuse d'écrire cette possibilité de se faire assister.

 

L'entreprise ferait mieux de s'inquiéter rapidement du mal-être de ses équipes qui est bien réel contrairement à ce qu'elle cherche à communiquer en externe où le monde de "oui-oui" existerait bien chez Décathlon...mais qui a déjà connu des tentatives de suicides!!!!

 

La Direction a juste répondu à une obligation légale de négociation sans avoir d'obligation de résultat encore une fois!

 

Si vous rencontrez des problèmes avec votre hiérarchie, contactez nous: cfdtdécathlon@hotmail.fr

 

pour lire l'accord sur le stress copier/coller le lien ci-dessous:


http://www.humyo.fr/FPDPFpm/ACCORDS/Projet%20ACCORD%20Stress%20DECATHLON%202011%C2%A7.doc?a=f3OUWW8b8X4

 

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans HARCELEMENT MORAL
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 12:16

Encore une fois, Décathlon jugé harceleur. Cette fois-ci c’est un cadre qui a osé emmener l’entreprise devant les tribunaux et qui a gagné son procès.

Mais qu’en est- il du Directeur qui a représenté l’entreprise et qui a été appelé devant le tribunal ?pensez vous qu’il a été sanctionné, licencié pour ces faits graves ????

Bizarrement, la majorité d’entre eux  aura une promotion, nous avons pourtant du mal à croire que la Direction Générale encourage ce type d’agissement, mais alors pourquoi aucune réaction de sa part ?

Par contre un salarié qui ne respectera pas le règlement intérieur ou  un cadre qui n’aura pas fait le nombre d’entretiens mensuels, que leur arrive-t-il à eux par exemple ????

Vous connaissez bien sûr la réponse !

Est-ce que ce type de décisions  pour les uns ou les autres correspond à une entreprise qui dit respecter des valeurs de sincérité ?

Nous avons dernièrement encore alerté la Direction sur des problèmes récurrents concernant l’application du code du travail dans une des régions.

Vous trouverez ci-dessous le courrier :

 

« nous vous alertons sur le fait que dans la région Cote d'Azur , (Nice à Ollioules) et malgré nos remontées à la Direction régionale locale en C.E, qu'il est fréquent lors de déménagements que les 11H00 de repos hebdomadaires ne soient pas respectées, pour les salariés (exemple planning d'Antibes) mais aussi pour les cadres, en principe autonomes qui sont contraints de rester.

 

cela augmente le risque d'accident de trajet pour les salariés ainsi que le stress et engage donc votre responsabilité.

 

ces informations, que nous ne cessons de remonter depuis 2004 n'ont pas évolué. on nous explique un bug informatique...qu'il va y avoir une sensibilisation auprès des Directeurs(le dernier Directeur sensibilisé vient de progresser...)ceci est simplement un non respect du code du travail, et nous n'osons imaginé que cela soit de la part de l'entreprise Décathlon volontaire, mais que se passe-t-il si un salarié ne respecte pas le règlement intérieur ou le règlement de la carte de remise???...

 

autres problèmes, aucunes consultations des CHSCT quand ils existent pour ces modifications d'horaires et parfois même du CE compétent...(un exemple de courrier de la DIRRECTE envoyé )

 

sachant que rien n'évolue, nous vous informons donc personnellement  des différents dysfonctionnements qui, nous pensons, ne vous sont pas remontés,  sinon vous auriez déjà pris les bonnes décisions pour la sécurité des salariés.(dernièrement, le CCE vous a informé aussi sur différents problèmes)

 

Enfin, sachez que nous n'avons pas les moyens humains pour contrôler l'ensemble de la France, mais de nombreux salariés de différents sites nous informent de ces problèmes récurrents aussi par mail.

 

Nous vous rappelons donc simplement l'article Article L. 4121-1 -

 

 L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Ces mesures comprennent :

1° Des actions de prévention des risques professionnels ;

2° Des actions d'information et de formation ;

3° La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.

L’employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes.

Comptant sincèrement sur vous pour faire respecter le code du travail et dans l'attente d'une réaction concrète de votre part,

Veuillez agréer, Monsieur, nos salutations distinguées. »

 

Si vous souhaitez vous aussi vous faire respecter : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans HARCELEMENT MORAL
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 18:15

Actuellement la CFDT est en négociation sur ce sujet « tabou » chez Décathlon.

Nous avons proposé une enquête auprès de l’ensemble des salariés mais l’entreprise préfère se limiter à 500 personnes alors que nous sommes 17 000 !!!!!

Pourquoi craindre de sonder l’ensemble des salariés sur ce sujet alors qu’une « enquête » collaborateurs satisfait est réalisée chaque année pour tous, qui d’ailleurs s’est dégradée en 2009 nationalement sur le fait de venir travailler avec plaisir !!!!! ????

C’est pour cela que nous vous proposons de remplir un questionnaire, et ce dans l’anonymat complet en cliquant sur ce lien :

http://www.humyo.fr/10154049/enquete%20stress/questionnaire%20stress%20au%20travail%20blog.doc

 il vous suffit de le récupérer sur votre ordinateur, le remplir en mettant un x dans les cases et le sauvegarder en le renvoyant à cette adresse : cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

n’hésitez pas en parler autour de vous.

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans HARCELEMENT MORAL
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 09:17
vous souffrez sur votre travail du fait des agissements de votre responsable ou un collègue à vous souffre, ne restez plus seul, ne le laissez pas seul!

contactez nous: cfdtdecathlon@hotmail.fr


harcelement
Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans HARCELEMENT MORAL
commenter cet article