Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2021 6 18 /12 /décembre /2021 12:14

*La CFDT vous annonce sa signature du nouvel accord sur les salaires*

 

La décision n’a pas été évidente puisqu’il est difficile pour nous de signer un accord.

 

Nous avons malgré tout fait le choix de signer l’accord pour tous *les employés qui nous ont fait confiance* et ont exprimé leur _solidarité_ cet automne en se mobilisant et *en nous permettant d'obtenir* ! 💪💪

 

D'abord fermée à la discussion sur la généralisation de la hausse du SMIC d'Octobre, *la direction a finalement entendu nos arguments suite à notre mobilisation*, et nous avons pu _dialoguer_ lors de la négociation pour trouver un _compromis .

 

Chez Décathlon, on nous définit souvent comme « *le syndicat des employés* » (_avec seulement 3% des votes du collège cadre_), alors que *la CFDT* est le *premier syndicat de France chez les cadres* ! Nous pourrons faire avancer les choses aussi pour vous, les cadres, _si vous nous en donnez la possibilité_… 😉

 

Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année à toutes et à tous ! 🌲

contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Rejoignez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2019 3 22 /05 /mai /2019 12:50

La Direction rencontre actuellement les organisations syndicales sur le sujet de la G.E.P.P: Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels.

Comme vous avez du vous en rendre compte, l'Entreprise change et évolue très rapidement.

La mutation pour tous par exemple doit être possible pour des raisons familiales notamment!

Ce thème est très important et la CFDT a du relancer à plusieurs reprises la Direction.

Petit rappel sur la GEPP:

"Depuis 2005, les entreprises et groupes d’au moins 300 salariés et les entreprises et groupes communautaires comportant au moins un établissement ou une entreprise de 150 salariés en France, étaient soumises à une obligation triennale de négocier sur la Gestion Prévisionnel des Emplois et des Compétences (GPEC). Aujourd’hui cette obligation existe toujours mais ne se limite plus à cette notion d’emplois et de compétences liés à l’entreprise. Elle intègre une dimension « parcours professionnel » articulée autour de dispositifs attachés à la personne permettant de favoriser le retour à l’emploi. On parle désormais de Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels (GEPP) (art L.2242-13 du code du travail). La loi complète cette obligation en introduisant la notion de mixité des métiers.

 

En introduisant cette nouvelle terminologie de GEPP, la loi incite à élargir l’enjeu de la GPEC à la sécurisation des parcours des salariés au-delà des besoins de l’entreprise."

Ci-dessous les revendications de la CFDT:

1.Mesures d’accompagnement en matière de formation :

Plan de formation détaillé, en lien avec les orientations stratégiques de l’entreprise sur les 3 ans :
 

  • les catégories de salariés et d’emplois auxquels le plan est consacré en priorité,
  • les compétences et qualifications à acquérir pour la durée de validité de l’accord,
  • les critères et modalités d’abondement par l’employeur du compte personnel de formation : demande de 1000 euros pour le salarié par an, quel que soit son niveau d’étude.

 

VAE sur le temps de travail, sans coût pour le salarié.

Animer les CQP, inciter à leur obtention, avec passage de fait au coefficient 170 (Convention collective)

Prise en charge du reste à payer pour les bilans de compétences par l’entreprise.

Un bilan formation annuel détaillé, basé sur de vraies informations, qui présente la partie CDD/ travailleurs temporaires d’un côté, et les CDI de l’autre. On y retire les heures EPI SST notamment.

2.Mobilité/évolution

Accorder la mutation pour tous. Le fort taux de travailleurs temporaires au global réseau montre qu’il ne doit pas y avoir de frein, le besoin est partout. Prise en charge des heures excédentaires par rapport au besoin du magasin par la France pour ne pas pénaliser ce dernier.

Mesures d’accompagnement de la mobilité géographique pour tous, et participation de l’employeur en termes de déplacement, déménagement…

Favoriser l’évolution professionnelle au lieu du recrutement externe, nous avons un vivier important, et des compétences présentes, comme la connaissance de l’entreprise.

Coefficients : un vendeur reste maximum les 4 premières années sur le coefficient 140, puis coefficient 160. Mettre en liaison des fiches métiers : coefficients en lien avec la mission, coefficient 190 pour les moniteurs/référents (en lien avec la Convention Collective)
 

Refonte avec mise en place de critères d’évaluation concrets, mesurables et pertinents en lien avec les EAA.

 

3.Les perspectives de recours aux différents contrats de travail

 
Au travailleurs temporaires (CDD, Intérimaires), aux travailleurs à temps partiel et aux stagiaires.

Les moyens mis en oeuvre pour diminuer le recours aux emplois précaires dans l’entreprise au profit des contrats à durée indéterminée, et notamment à temps plein.

 

 

4.Les conditions dans lesquelles les entreprises sous-traitantes sont informées des orientations stratégiques de l’entreprise ayant des effets sur leurs métiers, l’emploi et les compétences.

 

5.Le déroulement de carrière des salariés exerçant des responsabilités syndicales et l’exercice de leurs fonctions (L2242-13).

 

Animation des mandatés syndicaux et élus du personnel : je suis animé sur une charge de travail objective, car je suis potentiellement moins présent sur l’activité. On ne peut pas éxiger de moi la même charge de travail qu’un salarié ordinaire. Je suis évalué en fonction.

 

Non discrimination à la mutation, à l’évolution (rémunération ou statut).

 

Entretien systématique de prise et de fin de mandat au minimum, pas que pour les mandats dits « lourds ».

 

6.Pour la CFDT, il est tout à fait cohérent, chaque fois que cela est possible, d’intégrer la négociation intergénérationnelle dans celle sur la GEPP

 

Les modalités de consultation des représentants du personnel dans les procédures de licenciement collectif (article L1233-21 et 22)

La qualification des catégories d’emplois et leurs nombres menacés par les évolutions économiques ou technologiques (article L2242-15)

Les modalités d’association des entreprises sous-traitantes au dispositif GPEC.

 

6.Commission de suivi

 

Commission de suivi avec au moins 2 réunions annuelles.

 

si vous souhaitez nous contacter: cfdtdecathlon@hotmail.com

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 18:40

Cette année, c’est le monde à l’envers : on donne plus aux salaires les plus élevés…

La CFDT ne signera pas cet accord qui ne va dans le sens des plus défavorisés.

En effet,  la Direction soutenue par la CFTC et UNSA/SNAD ont souhaité tirer vers le bas la rémunération des cadres en supprimant la prime RBE au lieu d’aligner celle des employés aux RR et Directeurs.

Mais, ce qui est une fois de plus surprenant,  c’est que la CFTC (Confédération Française des Travailleurs Chrétiens) et SNAD (Syndicat National Autonome Decathlon) valident et appuient ce choix en acceptant que les Directeurs prennent 4,2%, les RR 2,6% mais les employés que 1,3%...

Encore plus fort,  l’abondement est favorisé pour les nouveaux entrants…Mais un geste pour quelques salariés a été fait : 150€ de chèques cadeaux Decathlon pour les heureux élus qui ont 20 ans mais qui sont très minoritaires malheureusement (rappel ancienneté moyenne France=5 ans !!!!) et pour quelques chanceux,  une ceinture dorsale et une paire de semelles sorbothane!!!!!!!!

Comment 2 organisations syndicales qui sont majoritaires comme la CFTC et UNSA/SNAD, qui ont un réel poids dans les négociations peuvent se féliciter d’avoir obtenu que les employés,  les plus nombreux à être proche d’un salaire moyen de 1500€00 BRUT soient les moins récompensés ???? Comment peuvent-elles accepter quand on voit les résultats économiques de ces dernières années explosés et que plus de 1 milliard ont déjà été reversé aux Actionnaires???

Pourquoi ne pas avoir réclamé la suppression et le remplacement de la prime mensuelle par un 13 Ième mois ou pourquoi pas 5% d’augmentation, soit 0,8% de plus que celle de vos Directeurs qui sont les premiers à vous dire que l’on ne vient pas pour l’argent !!!!!

A vous de vous faire votre opinion sur la position de ces 2 organisations syndicales très complaisantes auprès de la Direction.

N’hésitez pas à vous exprimer : cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

Ci-dessous ce que prévoit l’accord :

 

 

Accord collectif

Négociation Annuelle Obligatoire
29 septembre et 13 octobre 2017

 

Article 1 –  Dispositions décidées par la Direction et les partenaires sociaux

 

A l’issue de la présentation des revendications, des discussions, des réponses apportées et des négociations, un accord a été trouvé sur les points suivants :

 

1° Augmentations de salaires

 

La direction et les partenaires sociaux ont discuté des augmentations des salaires de base pour nos collaborateurs.

La discussion a notamment porté sur la généralisation du SMIC en euros qui avait été décidée à la précédente NAO. Cette disposition ne sera pas reconduite pour l’année 2018 pour nos collaborateurs non cadres (employés et agents de maîtrise) car il a été décidé une augmentation générale plus favorable de 1,3%.

 

Elle sera en revanche appliquée pour nos collaborateurs cadres pour l’année 2018 sur la base d'un temps plein (et au prorata pour les temps partiels), dans la limite d’une hausse maximale du SMIC de 1%. Cette généralisation sera effective sur la paye du mois de janvier 2018 et ne s’appliquera pas aux cadres dont le salaire de base se situe au-dessus de la tranche A.

 

 

2° Primes mensuelles


Les dispositions contenues au présent paragraphe constituent une révision de l’article 7 du PV NAO signé le 11 janvier 2017 (« Concernant les primes mensuelles »).

 

- L’ensemble des collaborateurs remplissant les conditions pour bénéficier de la prime mensuelle sera dorénavant primé sur un taux maximum de 10% (pour 2018 : 5% sur la satisfaction sportifs + 5% sur le critère d’activité choisi par l’entité et/ou le collaborateur : progression CA ou quantités ou sportifs).

En parallèle :

  • pour les collaborateurs actuellement primés de 0% à 15%, le salaire de base sera augmenté de 2,6%.
  • pour les collaborateurs actuellement primés de 0% à 20%, le salaire de base sera augmenté de 4,5%.

Cette mesure sera effective sur la paie de janvier 2018.

 

- Concernant la prime satisfaction,  son application est renouvelée pour l’année 2018 selon le barème fixé en annexe.

 

- Enfin, une commission de suivi de ce système de prime mensuelle comprenant 2 représentants de chaque organisation syndicale signataire sera créée, et se réunira au minimum une journée par trimestre. Pour faciliter son fonctionnement, les documents de travail seront envoyés préalablement aux réunions.

 

 

3° Frais de santé et prévoyance

 

- Pour les collaborateurs employés ayant entre 1 an et 5 ans d’ancienneté, l’indemnisation par le biais du complément maladie sera améliorée pour être alignée sur celle des collaborateurs agents de maîtrise.

Actuellement, le versement du complément maladie (après déduction des indemnités journalières de la Sécurité Sociale) permet le maintien de 100% du salaire brut pendant 30 jours puis 90% du salaire brut sur les 30 jours suivants.

Dorénavant, le versement du complément maladie (après déduction des indemnités journalières de la Sécurité Sociale) permettra le maintien de 100% du salaire brut pendant 30 jours puis 90% du salaire brut sur les 60 jours suivants.

 

Cette disposition vaut également pour le complément employeur versé en cas d’arrêt lié à un accident du travail.

 

- Par ailleurs, les garanties en terme de prévoyance, catégorie décès, des collaborateurs non cadres seront alignées sur celles des collaborateurs cadres à l’exception de la rente de conjoint.

 

 

4° Autres dispositions

 

- Le salaire minimum d’embauche pour nos collaborateurs Responsables de Rayon intégrant notre société à compter du 1er janvier 2018 sera de 2.200€ bruts.

Ce minimum s’appliquera également à tous les collaborateurs Responsables de Rayon faisant partie de l’entreprise à cette date.

 

- Dans le but d’associer davantage les collaborateurs à la réussite et aux projets de l’entreprise, le principe du versement d’un abondement pour l’année 2018 a été accepté.

Les montants indiqués dans le tableau en annexe sont des montants nets de la CSG-CRDS liée au versement.

Il concernera tous les collaborateurs ayant droits de l’entreprise et favorisera plus fortement les collaborateurs récemment arrivés dans l’entreprise (cf barème en annexe). Le versement volontaire pourra prendre la forme d'un versement réalisé spécifiquement à l'occasion de la période de souscription 2018 sur Decaval ou prendre la forme du versement de la prime d'intéressement du 1er trimestre 2018 versée en avril 2018 sur le fonds Attente. L'abondement net sera versé sur le même fonds que celui du versement effectué.

 

- Pour les collaborateurs employés et agents de maîtrise, l’indemnisation du temps de trajet pour se rendre à une formation se basera dorénavant sur le taux horaire du collaborateur et non plus sur le SMIC horaire.

 

- Le bénéfice de la carte de réduction sur achats (« carte Ambassadeur ») sera maintenu pour les collaborateurs en congé parental d’éducation durant cette période d’absence.

 

- La fidélité à l’entreprise sera récompensée à l’occasion de l'obtention par les collaborateurs d'une médaille du travail. 

A cette occasion, une carte cadeau Décathlon sera attribuée. Le montant sera défini en fonction de l’ancienneté chez Décathlon :

        • Pour 20 ans de service : 150€,
        • Pour 30 ans de service : 200€,
        • Pour 35 ans de service : 250€
        • Pour 40 ans de service : 300€.

 

- Dans un souci d’améliorer en permanence les conditions de travail de nos collaborateurs, il sera fourni une ceinture dorsale aux collaborateurs en faisant la demande.

Il pourra également être fourni une paire de semelles amortissantes (ex : sorbothane) pour les collaborateurs en faisant la demande et après accord du responsable.

 

 

 

 

 

Annexe Abondement net* pour l’année 2018

 

Ancienneté au 1er février de l’année en cours

Versement volontaire maximal abondé

Coefficient appliqué au versement volontaire

Dans la limite du maximum indiqué

Abondement net* maximal versé

Moins d’un an d’ancienneté

100 Euros

*1,50

150 Euros

De 1 an à moins de 2 ans

100 Euros

*1,25

125 Euros

De 2 ans à moins de 3 ans

100 Euros

*1,00

100 Euros

De 3 ans à moins de 4 ans

100 Euros

*0,80

  80 Euros

De 4 ans à moins de 5 ans

100 Euros

*0,60

  60 Euros

De 5 ans à moins de 6 ans

100 Euros

*0,40

  40 Euros

Plus de 6 ans

100 Euros

*0,20

  20 Euros

 

* net de la CSG-CRDS liée au versement

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 09:10

 

Comme chaque année, une rencontre a eu lieu avec la Direction sur différents thèmes,  dont vos salaires.

Vous allez pouvoir lire ci dessous comment la Direction de la plus belle entreprise de France traite ses ressources (employés, à ne pas confondre avec le pétrole ou le gaz,  qui eux sont exploités...)

Chez Decathlon, les plus gros salaires doivent gagner encore plus, car selon l'entreprise,  ce sont bien ces personnes qui font "vivre la boite"...

En contre partie de quelques miettes, la Direction décide de frapper fort sur votre salaire et votre prime.

Ce que propose notamment la Direction c'est, par exemple d'exiger de votre part une qualité de service client irréprochable et seul l'avis positif noté 5/5 vous permettra éventuellement d'avoir votre prime mensuelle sur la partie satisfaction client, dont vous n'êtes pas souvent acteur car lorsqu'un client explique qu'il y a trop de marques Decathlon, pas assez de vendeurs,  attente en caisse trop longue, pouvez réellement prendre une décision...

Pour vous faire une idée de ce que propose la Direction, vous pourrez lire ci-dessous ce que souhaite éventuellement mettre en place l'entreprise pour votre bien-être...augmentation pour les Responsables de Rayons de 2,6%, les Directeurs 4,2%!!!!????

Et vous, seriez vous intéressé de voir votre prime satisfaction supprimée et remplacée par 5% d'augmentation????...

si vous avez des questions: cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

  • Les collaborateurs non bénéficiaires de l’augmentation légale du SMIC en janvier 2018 bénéficieront de la généralisation de cette augmentation en euros pour l’année 2018 sur la base d'un temps plein (et au prorata pour les temps partiels), dans la limite d’une hausse maximale du SMIC de 1%.

Cette généralisation sera effective sur la paye du mois de janvier 2018 et ne s’appliquera pas aux cadres dont le salaire de base se situe au-dessus de la tranche A.

 

  • Concernant la prime mensuelle pour l’année 2018 :
        • L’objectif de notre entreprise est de satisfaire les clients sportifs. C’est pour cela qu’une partie de la prime mensuelle de nos collaborateurs a été basée sur la satisfaction des clients sportifs (avis 4/5 et 5/5) en 2017.

Dans l’objectif de progresser encore sur cet indicateur essentiel à leur fidélisation, cette prime se basera uniquement sur la grande satisfaction (avis 5/5) à compter du 1er janvier 2018 (prime versée sur la paie du mois de février 2018 – cf barème en annexe).

        • L’ensemble des collaborateurs remplissant les conditions pour bénéficier de la prime mensuelle sera dorénavant primé sur un taux maximum de 10%.

Ainsi, les collaborateurs actuellement primés de 0% à 5% verront ce maximum passer à 10%.

Pour les collaborateurs actuellement primés de 0% à 15%, le taux maximum de prime mensuelle passera à 10%. En parallèle, le salaire de base des collaborateurs concernés sera augmenté de 2,6%.

Pour les collaborateurs actuellement primés de 0% à 20%, le taux maximum de prime mensuelle passera à 10%. En parallèle, le salaire de base des collaborateurs concernés sera augmenté de 4,2%.

Cette mesure sera effective sur la prime mensuelle basée sur les performances du mois de février 2018 et versée sur la paie du mois de mars 2018.

Les augmentations de salaire prévues ci-dessus seront également réalisées sur la paie du mois de mars.

 

  • Le salaire minimum d’embauche pour nos collaborateurs Responsables de Rayon intégrant notre société à compter du 1er janvier 2018 sera de 2.200€ bruts.

Ce minimum s’appliquera également à tous les collaborateurs Responsables de Rayon faisant partie de l’entreprise à cette date.

 

  • Dans le but d’associer davantage les collaborateurs à la réussite et aux projets de l’entreprise, le principe du versement d’un abondement pour l’année 2018 a été accepté.

Il concernera tous les collaborateurs ayant droits de l’entreprise et favorisera plus fortement les collaborateurs récemment arrivés dans l’entreprise (cf barème en annexe). Le versement volontaire pourra prendre la forme d'un versement réalisé spécifiquement à l'occasion de la période de souscription 2018 sur Decaval ou prendre la forme du versement de la prime d'intéressement du 1er trimestre 2018 versée en avril 2018 sur le fonds Attente. L'abondement sera versé sur le même fonds que celui du versement effectué.

 

  • Pour les collaborateurs employés et agents de maîtrise, l’indemnisation du temps de trajet pour se rendre à une formation se basera dorénavant sur le taux horaire du collaborateur et non plus sur le SMIC horaire.

 

  • Le bénéfice de la carte de réduction sur achats (« carte Ambassadeur ») sera maintenu pour les collaborateurs en congé parental d’éducation durant cette période d’absence.

 

  • La fidélité à l’entreprise sera récompensée à l’occasion de l'obtention par les collaborateurs d'une médaille du travail. 

A cette occasion, une carte cadeau Décathlon sera attribuée. Le montant sera défini en fonction de l’ancienneté chez Décathlon :

        • Pour 20 ans de service : 150€,
        • Pour 30 ans de service : 200€,
        • Pour 35 ans de service : 250€
        • Pour 40 ans de service : 300€.

 

  • Concernant les frais de santé et la prévoyance :
        • Tout d’abord, un groupe de travail composé des signataires du présent accord sera planifié d’ici la fin du 2nd trimestre 2018 pour étudier le sujet de la mutuelle proposée à nos collaborateurs partant à la retraite.
        • Pour les collaborateurs employés ayant entre 1 an et 5 ans d’ancienneté, l’indemnisation par le biais du complément maladie sera améliorée pour être alignée sur celle des collaborateurs agents de maîtrise.

Actuellement, le versement du complément maladie (après déduction des indemnités journalières de la Sécurité Sociale) permet le maintien de 100% du salaire brut pendant 30 jours puis 90% du salaire brut sur les 30 jours suivant.

Dorénavant, le versement du complément maladie (après déduction des indemnités journalières de la Sécurité Sociale) permettra le maintien de 100% du salaire brut pendant 30 jours puis 90% du salaire brut sur les 60 jours suivant.

 

        • Enfin, les garanties en terme de prévoyance, catégorie Décès, des collaborateurs non cadres seront alignées sur celles des collaborateurs cadres à l’exception de la rente de conjoint.

 

  • Dans un souci d’améliorer en permanence les conditions de travail de nos collaborateurs, il sera fourni une ceinture dorsale aux collaborateurs en faisant la demande.

Il pourra également être fourni une paire de semelles amortissantes (ex : sorbothane) pour les collaborateurs en faisant la demande et après accord du responsable.

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 10:04

Lors de cette première réunion,  la Direction a annoncé son souhait de vouloir modifier le pack de rémunération.

Le but serait de ré-augmenter le % sur la supra légale,  mais la mauvaise surprise,  c’est que cette augmentation serait prise sur la trimestrielle !!!

Cette nouvelle est pour la CFDT encore un moyen de baisser votre rémunération trimestrielle pour en redonner aux plus « aisés » via l’actionnariat.

La volonté aussi est de revoir la prime mensuelle, mais qui là encore ne permet pas de pouvoir contrôler les outils mis en place.

Pensez-vous que cette nouvelle sera favorable pour votre rémunération ?

A ce jour, l’UNSA/SNAD et CFTC ne sont semblent pas opposés sur ces thèmes...

Si il y a pire ailleurs, c'est que l’on peut voir aujourd’hui via une expertise par le cabinet SECAFI au CCE (Comité Central d’Entreprise) c’est que Decathlon dégage toujours plus de profits mais que le social se dégrade.

N'oubliez pas: la dernière négociation (il y a 2 ans) sur ce sujet que le SNAD et CFTC avaient approuvé vous a supprimé pratiquement l'équivalent d'1 salaire sur votre participation supra légale.

Prochaine réunion: 17 novembre

basez-vous sur des faits et exprimez-vous si vous voulez que ça change.

 

Si vous avez des questions : cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 09:37
NEGOCATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES (NAO)

Comme toutes les années, la CFDT sera encore autour de la table pour vous représenter, et ce grace à vos nombreux votes au CE au premier tour, mais vous devez encore vous mobiliser pour le second tour, début novembre.

Un kit de vote vous sera envoyé vers le 21 octobre,  si vous ne recevez rien: contactez nous!

 

Vos revendications:

1/ Augmentation généralisée de :

 

·         3% pour les coefficients 130 et 140

·        2% pour tous les autres

2/  Prime mensuelle pour les nouveaux CDI et CDD dès le premier mois pour une meilleure cohésion.

3/ Mise en place d’une prime web permettant aux salariés d’avoir 5% de variable mensuelle supplémentaire.

4/  Mise en place d’une indemnité kilométrique pour les salariés se rendant au travail à vélo, roller ou trottinette.

5/  Retour de la prime supra légale

6/  Tickets-restaurants :

·        1 ticket restaurant par jour travaillé.

·        Valeur faciale à 7€ (40% salarié / 60% employeur)

·        Suppression des 90 jours d’absence et de l’ancienneté

7/  Suppression de la carence en cas d’arrêt maladie pour le complément de Décathlon pour les employés et agents de maîtrise afin de s’aligner sur les cadres.

8/  La carte de remises sera donnée à la signature du contrat de travail, sinon le directeur prendra l’initiative de faire des EPV sur les produits

Cette carte sera utilisable chez toutes les enseignes du groupe Décathlon dès le 1er jour d’embauche

9/ Prime vie chère : 10 % pour les sites proches des zones touristiques en plus de IDF.

Sans condition d’ancienneté.

10/  3 jours  enfant malade par an par enfants

11/  Indemnisation déplacement professionnel :

Le temps de trajet sera compté comme du temps de travail ou rémunéré à l’équivalent au choix du salarié : 1 heure de trajet = 1 heure planifiée.

12/ Revalorisation des frais de repas à 17,90€ au lieu de 13,50€.

13/   Pour les cadres la possibilité de reporter leur RTT ou se les faire payer à hauteur de 5 par an.

14/  Demande que le jour férié qui tombe le jour de son RH soit reporté.

15/  Passage à 40 demi-journées de RTT /an pour les cadres

16/ Augmentation du budget alloué aux Activités sociales et culturelles des CER à 0,9%

17/ Missions :

Les salariés temps plein et temps partiel, sans inégalité ou discrimination, prenant l’une des missions suivantes se verront attribuer, sans condition particulière, une prime mensuelle de 150€ brut sur toute la durée de la mission et dès le premier jour : responsable troc, remplacement temporaire d’un responsable, responsable vital sport, permanent flux, permanent traitement.

 

pour nous contacter: cfdtdecathlon@hotmail.fr

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 15:13

Pas de changement de cap pour les salariés les plus précaires et aux plus bas salaires !

Ne méritez-vous pas plus ??

Cette année, la direction n’a pas souhaité effectuer une refonte de la grille des salaires et elle se basera donc sur la hausse du SMIC au 1er Janvier 2016.

Soit 6 centimes par heure ou 9€ bruts par mois alors que nous venons, à nouveau, de réaliser une année exceptionnelle.

En revanche, les bénéfices de l’entreprise se portent bien et nos actionnaires empochent cette année encore plus de 120 Millions d’euros.

Bien qu’elle empoche plusieurs de dizaines de millions d’euros de CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l'emploi) et des baisses de cotisations et autres aides, la direction se contente du minimum en terme de salaires et en termes d’emploi (toujours autant de CDD, des embauches qui croissent moins vite que le CA…)

Néanmoins, même si nos principales revendications (tickets restaurants, révision de la carence de la prime mensuelle, hausse des budgets pour les CE …) ne sont pas obtenues, nous signerons l’accord d’intéressement pour que la prime trimestrielle soit maintenue en cas de congés paternité.

Ce qui change à partir du 1er Janvier en plus de la généralisation de la hausse du SMIC en Euro soit 9€67 brut/mois.

1/ la carte « Décathlonien » s’appellera désormais la carte « ambassadeur » et les salariés auront 25% sur les marques passion et 5% sur les AMI.

2/Un abondement sera proposé à tous les salariés ayant au moins 86 jours d’ancienneté.

3/Les magasins victimes de catastrophes naturelles (publiées au journal officiel) seront primés sur la région.

4/ Les minima des coefficients 160, 170 et 180 passent respectivement à 1515€, 1550€ et 1580€.

5/ 40000€ seront versés à la commission de solidarité du CCE.

6/ Il sera désormais possible de différer de 2 mois la prise des congés liés à un mariage ou un PACS

contact: cfdtdecathlon@hotmail.fr

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 11:48

La CFDT ira trés prochainement à la rencontre de la Direction pour négocierdifferents sujets.

vous trouverez ci dessous les revendications principales:

 

1/Augmentation généralisée de :

   

·           4 % pour les coeff 130 et 140

·           2,5% pour tous les autres

 

 2/ Prime mensuelle pour les nouveaux CDI et CDD dès le premier mois pour une meilleur cohésion.

 

3/ Missions :

Les salariés temps plein et temps partiel, sans inégalité ou discrimination, prenant l’une des missions suivantes se verront attribuer, sans condition particulière, une prime mensuelle de 150€ brut sur toute la durée de la mission et dès le premier jour : responsable troc, remplacement temporaire d’un responsable, responsable vital sport, permanent flux, permanent traitement.

 

4/ Réévaluation de la rémunération des heures de nuit :

 

De 21 H 00 à 00 H 00 = 30 %

De 00 H 00 à 06 H 00 = 50%

 

5/ Tickets-restaurants :

   

·                Mise en place des tickets sur le magasin de Campus.

·               1 ticket restaurant par jour travaillé.

·               Valeur faciale à 7€ (40% salarié/60%employeur).

     Suppression des 90 jours d’absence et de l’ancienneté

 

 

6/ Mise en place des chèques vacances par l’employeur (100€/an) prise en charge à 60% par l’employeur  

 

7/ Suppression de la carence en cas d’arrêt maladie pour le complément de Décathlon pour les employés et agents de maîtrise afin de s’aligner sur les cadres.

 

8/ Prime vie chère : 10 % pour les sites proches des zones touristiques en plus de IDF.

Sans condition d’ancienneté.

 

9/ 3 jours  enfant maladepar an par enfants

 

10/ Mise en place d’une pointeuse

 

11/ La carte de remises sera donnée à la signature du contrat de travail, sinon le directeur prendra l’initiative de faire des EPV sur les produits

Proposition de remises : 20 % sur les M.I et 30 % sur les marques passions hors promotions et soldes.

Cette carte sera utilisable chez toutes les enseignes du groupe Decathlon dès le 1er jour d’embauche

 

12/ Indemnisation déplacement professionnel :

Le temps de trajet sera compté comme du temps de travail ou rémunéré à l’équivalent au choix du salarié : 1 heure de trajet = 1 heure planifiée.

 

13/ Accord pour tous ceux qui le souhaitent d’un samedi de repos minimum par mois afin de garantir un équilibre dans la vie de famille.

 

14/ Revalorisation des frais de repasà 17,90€ au lieu de 13,50€.

 

15/ Pour les cadres la possibilité de reporter leur RTT ou se les faire payer à hauteur de 5 par an.

 

16/ Demande que le jour férié qui tombe le jour de son RH soit reporté.

 

17/ Passage à 40 demi-journées de RTT /an pour les cadres

 

CONTACT: cfdtdecathlon@hotmail.fr

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 16:23

La CFDT n’a signé que le nouvel accord sur l’intéressement qui permet de reprendre 15% sur le résultat. Pour le CA qui passe à 15% aussi, nous souhaitions intégrer la partie prime de quantité que la Direction a refusée.

Durant ces négociations, la Direction a fait un ultimatum en menaçant de ne donner aucune augmentation si personne ne signait la nouvelle participation légale à la baisse, que la CFDT a refusée  quand on connaît les profits que dégage aujourd’hui l’entreprise.

Au début,  la CFTC et l’UNSA/SNAD ne devaient  pas signer,  mais la Direction a sorti de sa boîte magique un dernier jocker : 20 tickets restaurant supplémentaires/an pour un 35H00,  soit 40€ sur l’année ….

Il est donc décidé de réduire la participation légale,  donc moins de rémunération,  pour une augmentation de salaire par coefficient mais qui ne comblera pas la perte.

En effet,  la participation supra légale perdra, à partir du 1er janvier 2014, 4,88 points soit pratiquement un salaire pour un temps plein.

Il y aura, comme suit, une augmentation pour certains que la CFTC (confédération française des travailleurs chrétiens) ainsi que l’UNSA/SNAD (syndicat national autonome décathlon) ont souhaitée :

Nous vous mettons les effectifs du collège employés correspondant pour vous donner une idée (chiffres arrêtés à fin 2012) du peu de personnes qui seront réellement augmentées

- Employés au coefficient 130 : 0 %      (1983 pers)

- Employés au coefficient 140 : 0 %       (5948 pers)

- Employés au coefficient 150 : 0 %         (154 pers)

- employés au coefficient 160 : + 2 %    (1623 pers)

- employés au coefficient 170 : +2,5 %     (31 pers)

- employés au coefficient 180 : +2,5 %    (128 pers)

- gestionnaires administratifs et financiers (agents de maîtrise) : 3,5 %

- responsables sport : +3,5 % 

- responsables de rayon, responsables exploitation magasin, responsables services clients : +2 %

-         directeurs en formation : 3,5 %

-         directeurs ateliers régionaux : 3,5 %

-         directeurs de magasin : +4 %

-         directeurs régionaux : +4 %

-         collaborateurs au statut cadre des services régions et France (responsables ressources humaines, contrôleurs de gestion, juristes, responsables exploitation région, contrôleurs financiers région, gestionnaires et responsables administratifs et financiers, organisateurs spécialistes RH, responsables équipe paye…) : +4 %

  

Ces augmentations bénéficieront aux collaborateurs présents au 1er janvier 2014, et s’appliqueront au 1er février 2014.

  

Les personnes au coefficient 130,140 et 150 n’auront rien,  si ce n’est la revalorisation du smic,  ce qui laisse pas loin de 7 000 personnes proches du smic sans augmentation !!!!

 

Le principe décidé en concertation avec la Direction entre la CFTC et l’UNSA/SNAD : petits salaires = petites augmentations,  gros salaires = grosses augmentations : inadmissible de continuer cette politique « des uns et des autres».

 

La Direction a obtenu aussi le fait de rallonger l’ancienneté à 1 an pour bénéficier de la prime mensuelle !!!!! Est-ce là la définition de l’esprit d’équipe que nous chante au quotidien la Direction ???? Mais l’avantage pour la Direction,  c’est une économie non négligeable qui permet largement d’amortir cette soi-disant « enveloppe » d’augmentation.

 

Pour continuer de creuser le fossé,  les RR auront une prime mensuelle de 5 % sur le résultat du magasin et le RSC et le RDE auront 7,5 % : rien pour les vendeurs, hôtesses et techniciens qui ne contribueraient pas au résultat du magasin…

 

Enfin, le pseudo minima salarial n’engage à rien l’entreprise puisqu’il est inférieur d’au moins 100 € 00.ex :

-         coefficient 190 garantie: 1560 € et le taux moyen actuel est supérieur à 1700 € 00…

 

Ce qu’il faut retenir, c’est que ces augmentations seront amorties rapidement par le turn over naturel.

 

Enfin, sur l’indemnisation de trajet,  le SNAD ne souhaite pas que ces temps de trajets puissent être comptés en temps de travail effectif selon votre choix,  ce qui, à notre sens augmente le risque d’accidents puisque vous n’êtes pas planifiés.

 

Nous regrettons qu’une fois de plus ces 2  organisations syndicales acceptent les choix de la Direction sur cette négociation qui ne bénéficiera qu’à une minorité, augmentant toujours la précarité pour la majorité.

  

 

 

Nous contacter :cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

Voir les accords (copier/coller du lien ci dessous) :

 

https://db.tt/uvSfyaEj

 


Partager cet article
Repost0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 08:49

La CFDT rencontre le 13 et 18 décembre 2012 la Direction pour négocier des avancées sociales.

 

ci dessous les revendications de la C.F.D.T, que nous avions déjà proposé mais qui ne sont pas encore acceptées pour l'instant par la Direction qui n'ose pas "s'engager".

 

contactez nous si vous avez des questions: cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

 VOS REVENDICATIONS SONT LES NOTRES :


 

A/ REMUNERATION :

 

Augmentation généralisée de :

3 % pour tous

 

Revalorisation de la grille de salaire de 3% : aucun coefficient en dessous du SMIC(ce qui est le cas actuellement).

 

1/ Demande du 13ème mois, en lieu et place de la prime mensuelle.

 

2/ Revalorisation du taux d’ancienneté de la façon suivante pour le calcul de la G.R.A :

 

  5 %  après  3 ans d’ancienneté

  9 %  après  6 ans d’ancienneté

12 % après   9 ans d’ancienneté

16 % après 12 ans d’ancienneté

20 % après 15 ans d’ancienneté

25 % après 25 ans d’ancienneté

 

 

3/ Prime mensuelle pour les nouveaux CDI et CDD dés le premier moi pour une meilleur cohésion.

 

 

4/ Coefficients et missions :

 

Les employés reconnus comme « piliers » passeront au coefficient 180. Les formateurs et les hôtesses de caisse du jour passeront au coefficient 190.

Les personnes prenant une mission ponctuelle (responsable troc, remplacement temporaire d’un responsable,…) se verront attribuer durant cette mission une prime mensuelle de 100 € 00 brut.

 

5/ Revalorisation systématique du S.M.I.C à tout moment pour tous : le mois en cours.

 

 

6/ Réévaluation de la rémunération des heures de nuit :

 

De 21 H 00 à 00 H 00 = 30 %

De 00 H 00 à 06 H 00 = 50%

 

7/ mise en place des Certificats de Qualification Professionnel avec un retour financier : compétence=salaire

CQP=coefficient 180

 

8/ 200€00 pour les personnes qui sont permanents dans certains magasins (employés) temps plein et temps partiel sans inégalité ou discrimination

 

9/fiche métier calée sur les coefficients de notre convention collective (coefficients trop bas chez Décathlon) un coeffficient=une tache de travail.

 

B/ Avantages sociaux :

 

1/ Mutuelle :

Participation de l’entreprise à hauteur de 30 % du montant total de la cotisation.

 

2/ Suppression de la carence en cas d’arrêt maladie pour le complément de Décathlon pour les employés et agents de maîtrise afin de s’aligner sur les cadres.

Subrogation durant l’arrêt maladie ou en cas d’accident du travail

 

3/ Tickets-restaurants :

Mise en place des tickets sur le magasin de Campus.

1 ticket par jour travaillé sans condition d'anciennté.

Suppression des 90 jours d’absence et de l’ancienneté pour une meilleure cohésion entre les salariés et une non discrimination envers les personnes qui souhaite prendre un parental ou qui sont malades.

 

 

4/ La carte de remises sera donnée à la signature du contrat de travail, sinon le directeur prendra l’initiative de faire des EPV sur les produits afin de fidéliser aussi les salariés et avoir plus de cohésion (les uns pas les autres…).

Proposition de remises : 20 % sur les M.I et 30 % sur les marques passions hors promotions et soldes.

 

Cette carte sera utilisable chez toutes les enseignes du groupe Oxylane.

 

5/ Lorsqu’une personne aura un arrêt de travail de 6 mois dû à un accident du travail, augmentation de fin d’année minimum de la moyenne du rayon.

 

6/ Prime départ en vacances : 250 € 00 brut versée fin juin.

    Prime Noël : 250 € 00 brut versée fin novembre.

 

7/ Prime vie chère : 10 % pour les sites proches des zones touristiques en plus de Paris.

Sans condition d’ancienneté.

 

 

8/ Indemnisation déplacement professionnel :

Le temps de trajet sera compté comme du temps de travail ou rémunéré à l’équivalent au choix du salarié : 1 H 00 de route = 1 H 00 planifiée.

 

 

9/ RTT cadres et temps de travail

Devant l’augmentation constatée de l’amplitude horaire des cadres, passage à 20 RTT/an.

Déclaration des heures réelles des cadres dans la productivité qui aujourd’hui est faussée.

Les cadres signeront leur planning au réel : suppression de la lettre « P » qui ne reflète pas la réalité de leur temps de travail.

 

10/ Commission solidarité

Un budget de 50 000 € 00 sera à la disposition de cette commission en plus de l’éventuel solde de 2011.

 

 

11/ Prime mensuelle de nettoyage de la tenue entrepôts, magasins, service center et LAD : 15 € 00/mois.

 

12/ Afin de ne pas pénaliser les sites sur leurs primes lors d’une condamnation de l’entreprise devant un tribunal, prise en charge des frais par la France.

 

13/prise en charge par l’entreprise des frais de parking pour les sites où cela est payant (exemple CNIT la Défense)

 

14/jour enfants malades ou hospitalisés pour les personnes qui ont un PACS

 

15/ mise en place d’une commission des risques psychosociaux constituée de la Direction et une personne par organisation syndicale : elle sera connue des salariés qui pourront la saisir.

 

C/ Aménagement du temps de travaiL :

 

1/ Garantir des temps partiels choisis :

 

Création de vrais CDI temps complet afin de permettre un meilleur suivi de l’activité des rayons et des entrepôts.

Proposition de la poly-activité rémunérée pour les temps partiels avec augmentation de la base horaire pour ceux qui le désirent.  Exemple : hôtes/sses de caisse qui souhaitent passer en plus en rayon et vice et versa.(mise en place chez Carrefour)

 

2/ Aucun contrat de travail, hors demande écrite du salarié, ne pourra être inférieur à une base hebdomadaire de 25 H 00 afin d’évité une précarité grandissante chez Décathlon.(aujourd’hui 50% temps partiel de l’effectif)

 

3/ Géseff non modifiable à plus de 10 %/semaine. Au delà, demande écrite auprès du salarié afin de garantir une réelle communication entre le salarié et son patron : « je prends le temps d’expliquer au salarié le pourquoi de ce changement ».

 

4/ Durée du travail* :

07 H 00 à 15 H 00 = 2 J

16 H 00 à 25 H 00 = 3 J

26 H 00 à 30 H 00 = 4 J

31 H 00 et plus      = 5 J

 

*si le salarié souhaite travailler autrement : demande écrite.

 

5/ Pour les salariés qui en font la demande, prise de congés avec les conjoints à la même période pour les personnes mariées ou pacsées, que ces derniers travaillent ou pas dans des entreprises différentes (équilibre vie de famille).

 

6/ Le Geseff présenté aux salariés ne pourra être supérieur à 1 607 H 00 pour un temps plein (en comptant les jours fériés). Les personnes qui auront leur jour de repos tombant un jour férié se verront déduire 1/5ème de leur base de leur Geseff.

Les jours de repos ne pourront pas être modifiés pour les mettre sur un jour férié sur ces semaines.

 

7/ Mise en place d’un système de décompte horaire : pointeuse

 

Afin d’éviter des litiges sur les horaires et la mise en place de règles de vie par certains Directeurs qui demandent aux salariés de venir 10 mn à l’avance du planning.

 

Cet outil permettra aussi de pouvoir connaitre instantanément  la présence des EPI, SST,…

Cet outil permettra aussi de pouvoir contrôler les 11H00 de coupure hebdomadaire et résoudre ce « bug informatique ».

 

 

8/ Indemnisation du temps de trajet pour le déplacement sur un site autre que celui noté sur le contrat équivalent au taux horaire du salarié ou planifié, au choix du salarié.

Temps de trajet=temps de travail.

 

9/ Accord pour tous ceux qui le souhaitent d’un samedi de repos minimum par mois afin de garantir un équilibre dans la vie de famille.

   

10/ Dans le cadre du covoiturage, aménagement des horaires afin de donner la possibilité à certains salariés de s’organiser. (Entreprise citoyenne responsable)

 

11/retour des effectifs équivalents en ETC aux meilleurs des trois dernières années, par site

 

12/-le passage en caisse des vendeurs reste un incontournable du volontariat

 

13/ signature systématique de l’employé qui se voit modifié le planning dans les 3 semaines.

Interdiction de plannings manuscrits.

 

 

 

 

SPECIFIQUE AUX ENTREPOTS :

 

Aménagement du temps de tra'vail :

   


-Pour les horaires d’après-midi, fin de l’activité à 20H maxi (équilibre vie privée/vie professionnelle). 

 

Rémunération, avantages sociaux :
 
- Prise en compte de la pénibilité. Par exemple sur le quai : exposition au froid, port de charges, traumatismes dus à l'utilisation des machines : prime de 20 € 00/mois.
 
- Prime de quart prenant en compte l'alternance des semaines du matin et d'après-midi : 20 € 00/mois.
 
- Prime mensuelle de 5% (coût article) portée à 10 % comme en magasin.

 

-Prise en compte du temps d'habillage et de déshabillage en temps de travail.  

 

-Suppression des horaires débutant à 0h00 et 5h00 heures du matin. (équilibre vie privée/vie professionnelle et pénibilité du travail de nuit)


Partager cet article
Repost0