Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 13:09

Devant ce problème de précarité dû aux nombreux contrats à temps partiel dans l’entreprise et suite aux nombreuses remontées  de notre part sur ce sujet qui risque, à terme, de démotiver une grosse partie des salariés, donc une qualité de service client en baisse (la dernière enquête « collaborateur » montre une baisse sur la question « je viens au travail avec plaisir »), il a été rappelé, via une note de service,  à l’ensemble des Directeurs par la Direction Générale de libérer  les temps partiels qui auraient un second emploi.

Ceci est une preuve de prise de conscience et un effort de la part de la Direction, mais qui, pour nous, ne doit pas permettre de pouvoir développer encore plus le temps partiel subi. (Annualisation sans RTT pour les employés)

Extrait de la note de service :

ð  Pour les personnes qui ont un 2nd emploi,  chaque patron devra formaliser   sur le cahier d’entretien :

§  les jours de la semaine  travaillés  dans sa 2nde entreprise, conformément aux justificatifs produits par le collaborateur

§  et le patron donc devra s’engager à ne pas le  faire travailler  ces jours là

§  il sera également noté que le samedi est un incontournable et  que c’est un jour de travail obligatoire chez Décathlon.

 

Un article à connaitre :

Article L3123-24

Lorsque l'employeur demande au salarié de changer la répartition de sa durée du travail, alors que le contrat de travail n'a pas prévu les cas et la nature de telles modifications, le refus du salarié d'accepter ce changement ne constitue pas une faute ou un motif de licenciement.

Lorsque l'employeur demande au salarié de changer la répartition de sa durée du travail dans un des cas et selon les modalités préalablement définis dans le contrat de travail, le refus du salarié d'accepter ce changement ne constitue pas une faute ou un motif de licenciement dès lors que ce changement n'est pas compatible avec des obligations familiales impérieuses, avec le suivi d'un enseignement scolaire ou supérieur, avec une période d'activité fixée chez un autre employeur ou avec une activité professionnelle non salariée. Il en va de même en cas de changement des horaires de travail au sein de chaque journée travaillée qui figurent dans le document écrit communiqué au salarié en vertu du 3° de l'article L. 3123-14.

Contactez-nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TEMPS PARTIELS
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 08:00

 

VOTRE  SIGNATURE A DE LA VALEUR,
GARDEZ-LA !
Actuellement, les responsables demandent aux employés à temps partiels de choisir entre 2 nouveaux contrats :

Vous n’êtes pas obligés d’accepter ! L’inspection du travail nous a contacté concernant une éventuelle irrégularité sur les contrats à temps partiels annualisés signés après février 2000 et avant août 2008.

Donc, en cas de doute, vous n'avez pas à signer dans la minute : demandez un exemplaire pour pouvoir vous faire conseiller, y compris pour un avenant !

Par contre, si vous signez, vous vous engagez!
     
Contactez-nous: cfdtdecathlon@hotmail.fr

 

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TEMPS PARTIELS
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 00:00

 

Il se pourrait que ces contrats de travail à temps partiels soient non-conformes  au code du travail, concernant la modulation et la répartition des heures de travail sur l’année.

Peut-être, vous, salariés à temps partiel dans l’entreprise, êtes dans cette situation ?  Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à entrer en contact avec la CFDT présente dans l’entreprise via ce blog.

Pour rappel, si votre responsable direct ou directeur, vous propose de signer un avenant ou une note d’information en vous expliquant que c’est obligatoire, vous êtes en droit de refuser de le signer sur l’instant et surtout d’en demander un exemplaire pour réflexion : SIGNER, C’EST S’ENGAGER !

Contactez-nous :  cfdtdecathlon@hotmail.fr

Repost 0
Published by cfdtdecathlon - dans TEMPS PARTIELS
commenter cet article