Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2022 4 30 /06 /juin /2022 12:10

La CFDT a déjà proposé à la Direction de réduire, à la demande d'un salarié ces entretiens individuels mensuels, qui pour un grand nombre sont un lieu de stress, culpabilisation de non résultat économique, de remise en question sur son avenir dans l'entreprise, où l'on  vous reproche votre manque de sourire mais sans chercher pourquoi, un lieuqui peut se transformer en souffrance où l'on pointe du doigt vos erreurs sans proposer par contre la moindre aide,  uniquement vous demander quelles solutions vous pouvez apporter...

Un choc émotionnel peut être reconnu comme accident de travail. pleurer à la sortie d'un entretien est inadmissible et la responsabilité de la Direction peut être engagée, Decathlon a déjà été condamné à plusieurs reprises pour fait d'harcèlement moral, et de fautes inexcusables.

ci dessous quelques lignes d'un article de Maître Rocheblave. n'hésitez pas à nous contacter pour obtenir de l'aide:

 

adhérez et contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Rejoignez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

Le choc émotionnel d’une salariée lors d’un entretien avec son employeur, peut-il être reconnu en accident du travail ?

L’article L. 411-1 du code de la sécurité sociale dispose : « est considéré comme accident du travail, quelle qu’en soit la cause, l’accident survenu par le fait ou à l’occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant, à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou chefs d’entreprise ».

Les souffrances psychiques doivent, pour donner lieu à la reconnaissance d’un accident du travail, pouvoir être rattachées à un événement soudain, violent ou anormal.

Une salariée a soutenu avoir été victime d’un choc émotionnel très violent survenu dans le cadre d’un entretien d’évaluation conduit par le responsable des ressources humaines de la société.

Le jour même et dans un temps très proche de la fin de l’entretien, la salariée s’est rendue au service des urgences du CHU et s’est vue délivrer un arrêt de travail.

Elle a le lendemain procédé à la déclaration d’accident du travail auprès de son employeur, son médecin traitant ayant établi un certificat médical initial d’accident du travail pour troubles anxio-dépressif et burn-out et prescrit un arrêt de travail

Les arrêts de travail ont ensuite été renouvelés jusqu’à l’avis d’inaptitude définitive et le licenciement.

Il apparaît ainsi que la salariée a souffert de troubles anxio-dépressifs pour lesquels elle a été soignée durant trois mois.

Elle ne présentait aucun antécédent à cette pathologie avant l’entretien et il n’est allégué d’aucune cause totalement étrangère survenue entre celui-ci et la survenue de la décompensation anxieuse subie par la salariée.

Pour la Cour d’appel, il résulte de l’ensemble de ces éléments que le syndrome anxiodépressif pour lequel un arrêt de travail a été prescrit est bien la conséquence directe, quand bien même a t-elle été constatée de manière différée, de l’entretien d’évaluation auquel il a été procédé par son supérieur hiérarchique.

L’accident est donc bien survenu au temps et au lieu du travail et la preuve d’une cause étrangère au travail n’est pas rapportée.

Cour d’appel, Caen, Chambre sociale, 3e section, 2 Mai 2019 – n° 16/02573

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 14:55

Nous y sommes, ce rendez vous tant attendu mais aussi redouté.

Il est très important pendant ce moment d'échange de demander à votre supérieur hiérarchique ses choix et décisions sur une non augmentation mais aussi son objectivité:

-Si par exemple on vous reproche de ne pas garantir des allées propres tout au long de l'année comme le stipule le règlement intérieur, demandez lui comment peut on faire alors que le camion livre par exemple pendant les horaires d'ouvertures, donc avec les clients...

- Si par exemple on vous reproche des faits, qui eux ne vous ont jamais été remontés en amont, mais uniquement durant l'entretien les EAA (mais les EID aussi), pourquoi ne vous a t il pas alerté avant???...

Enfin si par exemple vous avez 5, 10, 15 ans d'ancienneté et que l'on vous reproche une insuffisance professionnelle, contesté de manière écrite car par fois les échanges sont très longs, mais les écrits eux sont très courts et restent gravés.

Ne vous notez pas non plus insuffisant même si on vous dit de le faire: c'est le risque de donner un argument à votre supérieur qui en plus vient de vous...

Cette année vous aurez un nouveau formulaire à remplir "l'entretien professionnelle" prévu par la loi.

Un dernier conseil, lorsque vous sortez de votre entretien, vous devez avoir un exemplaire (écrit ou par mail) en quittant le bureau et non pas 2 ou 4 semaines après: pas d'obligation de signer.

Si vous avez des questions ou des doutes, n'hésitez pas: 

 

adhérez et contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Rejoignez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2022 4 27 /01 /janvier /2022 14:15

Le résultat brut du groupe Décathlon sur l’année de 2021 est proche de 912 millions €…550 millions € en 2020…

Une année encore record malgré la crise sanitaire toujours présente et les nombreuses ruptures de produits.😳

Mais à quel prix sur l’impact de nos conditions de travail?😰

Bientôt ce sera l’annonce de la participation supra légale, et pour les plus anciens qui ont connu plus de 2 mois de salaire via cette prime sans avoir atteint ce nouveau record de RBE, il faudra espérer que cette participation cette année soit elle aussi record, avec au moins l’équivalent de 2 mois car le partage doit être de nouveau au rendez vous dans notre entreprise.

 

adhérez et contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr 

Rejoignez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2022 2 04 /01 /janvier /2022 15:20

Toute l'Equipe CFDT DECATHLON vous souhaite bonheur, une bonne santé et réussite dans tous vos projets.

Vous représenter, vous informer sur vos droits, vous soutenir ou vous assister restent nos priorités pour cette nouvelle année.

adhérez et contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Rejoignez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 10:32

Vous avez déjà peut être vu, entendu des méthodes d'un autre temps mais qui existent toujours, et que la Direction n'est pas plus inquiète que cela.

si vous avez connaissance ou malheureusement êtes concernés de subir ce type de management, contactez nous.

Ci-dessous un extrait d'un article de l'humanité. pour voir l'intégralité, cliquez  ICI

extrait:

L’Humanité a pu consulter les extraits d’une conversation entre des responsables du Decathlon d’Aulnay-Sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, qui jette une lumière crue sur les pratiques managériales au sein de l’enseigne de sport tricolore. RÉVÉLATION

 

«Le top, ça aurait été qu’il écrive sa lettre de démission ! » Ce sont des bavardages de comptoir, des propos désinvoltes échangés entre collègues de bureau qui auraient pu sombrer dans l’oubli. Mais le sujet n’a rien d’anecdotique : entre deux blagues potaches, on y parle de l’avenir de salariés, on se vante d’un licenciement douteux, on en prépare d’autres. La conversation, qui date de mars 2021, se tient sur la messagerie WhatsApp. Plusieurs responsables de rayon d’un magasin Decathlon à Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis) discutent de la manière, très cavalière, dont l’un d’entre eux vient de se débarrasser d’un CDD qui ne faisait plus l’affaire.

« T’as mis fin à son contrat ? » interroge Hervé (1). « Surprise », répond Denis, comme pour prolonger le suspense. « Ah ! Ah ! ­Dis-nous », relance le premier. « Je lui ai dit de partir, car il n’était pas au rendez-vous sur plusieurs points » (comprendre, il était en deçà des objectifs), annonce enfin Denis. Relance d’Hervé : « Mais c’est génial, tu peux mettre fin à son CDD comme ça, d’un coup ? » Réponse du premier : « MDR (mort de rire – NDLR), j’étais extrêmement border (limite – NDLR).  » « Tu es obligé de le payer jusqu’au bout, non ? » s’inquiète André. « Normalement, oui, mais je mettrai ABI (absence injustifiée – NDLR) » , rétorque Denis.

 

 

Des conversations surréalistes

« Pour moi, tu ne peux pas mettre un mec à la porte comme ça en CDD, insiste André. Tu dois légalement le payer jusqu’à la fin de son contrat. S’il se retourne contre toi, c’est la merde. » « Le top aurait été qu’il écrive sa lettre de démission, intervient Laetitia. Mais là, on dira qu’il y a eu quiproquo et que c’est lui qui a décidé de plus venir » dans l’entreprise. André : « Faut qu’il ne dise rien et qu’il disparaisse. » Laetitia : « T’inquiète, ce mec est bien trop con pour faire quelque chose. » « Faut faire attention quand même », reprend André. « Au pire, j’irai au tribunal », blague Denis...

 

 

 

contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Rejoingnez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

Partager cet article
Repost0
25 août 2021 3 25 /08 /août /2021 11:29

Vous connaissez tous cette expression qui veut que l’entreprise vous fera prendre conscience qu’il est temps pour vous de quitter le « bateau »…

Si durant vos EAA il vous est évoqué si vous auriez un projet externe, si vous pensez encore avoir "l'esprit Decathlon", le document ci-dessous devrait vous alerter.

 

La CFDT s’est vu remettre un document RH, expliquant la méthode, qui reste simple : faire culpabiliser le salarié durant les entretiens individuels, qui rappelons le se font tous les mois chez Decathlon !!!

 

La CFDT a écrit à la Direction Générale afin de demander une explication puisque cela fait des années que nous remontons de nombreux cas de souffrance via ces méthodes, que la Direction appelait des« cas isolés ».

Mais cette fois-ci, sa réponse n’a été que «j’ai la connaissance de ce document mais je ne cautionne pas … »

D’accord, mais que fait l’entreprise alors dans le cadre de son obligation de résultat sur la santé physique et morale de ses salariés ??? Rien, à part ne pas cautionner…

Nous avons récemment envoyé à la Direction une impression d’écran sur les instigateurs, mais rien ne se passe…et ils sont toujours dans l'entreprise.Où sont passées les valeurs prônées depuis 40 ans?

Si vous subissez, ou si vous connaissez un collègue de travail qui est dans cette situation d’entretien subi (on y parle des erreurs, que fiche métier,…rien de positif)

contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Rejoingnez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

Vous pouvez aussi nous envoyer vos témoignages. Nous garantissons la confidentialité.

Ci-dessous extrait du document en question :

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2020 2 15 /12 /décembre /2020 10:44
Comme la CFDT le craignait au printemps dernier, les actionnaires familiaux n’ont pas vraiment renoncés à se rémunérer..;
La décision a été prise la semaine dernière et, comme d’habitude , personne ne communiquera dessus !
Y compris ceux qui se disent toujours à vos côtés ou ceux qui se prétendent implantés partout ... pourquoi contribuent-ils a vous faire des cachoteries ...
Chers collègues, chers élus SNAD et CFTC, chers DM, RR, la CFDT vous informe (même si certains jouent contre nous toute l’année...on n’est pas rancunier)
Et c’est donc 300 millions d’euros que se verseront nos actionnaires familiaux en guise de rémunération sur l’année 2019 !!
 

 

 
🔹 combien allons-nous toucher nous qui sommes également « actionnaires » ?
_rien !_ _Car nous ne sommes pas de vrais actionnaires, contrairement à ce que l’on veut vous faire croire !
_Néanmoins nous étions bien « actionnaires » lorsqu’on nous a bloqué notre épargne pour l’imputer de près de 3%_
🔹 Pourquoi avoir renoncé aux dividendes au printemps dernier si c’est pour se verser 300M€ maintenant ?
_Car face au discours de notre ministre qui appelait à la responsabilité, il était difficile de toucher des aides de l’Etat pour financer l’activité partielle et de l’autre côté se rémunérer si largement
_La stratégie était donc de le faire en toute discrétion 6 mois plus tard et en piochant dans le fond de réserves destiné habituellement à faire face à des difficultés plutôt que venir enrichir ses actionnaires..._
🔹 Pourquoi certains collègues nous disaient qu’il fallait accepter le blocage de notre épargne pour jouer collectif ?
_Car le storytelling de Decat est bien huilé...Avec la connivence des élus CFTC et UNSA-SNAD qui sont relais actionnariat ou au conseil de surveillance.
Où sont-ils pour nous donner ce type d’info ???
Imaginez une année 2020 sans la CFDT ( les CP de mars, le port du masque, les infos sur l’AP et les personnes vulnérables)
C’est ce qui a bien failli se passer alors plus que jamais on compte sur vous pour nous aider à continuer notre travail dans votre seul intérêt, contrairement à d’autres qui sont là pour le leur ...
Il n’est pas trop tard pour trouver le bon syndicat et en changer quand on n’accepte pas ce genre de pratique et de connivence qui vont à l’encontre des collègues qui ont donné leur confiance !
A bons entendeurs.
Pour conclure, la direction générale de Decathlon qui n’est pas décisionnaire sur le sujet, nous a assuré qu’il n’y aurait pas de conséquence sur les projets d’investissement et le « plan de vol » de 2021. Que cet argent devrait servir aussi à aider d’autres entreprises de la galaxie Mulliez...
Maintenant vous savez pour quoi et pour qui vous vous êtes battus depuis le mois de Mai...
C est pas la boîte qu’il fallait sauver mais la rémunération des actionnaires familiaux !
Maintenant c’est clair, vous savez a qui profite votre investissement, vous qui donnez tout....
On a besoin de représentants dans certaines régions pour ne plus laisser les autres qui ne font rien nous faire avoir !!!!!
 
Rejoignez le collectif CFDT pour dire STOP !
 

adhérez et contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Rejoignez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2020 1 05 /10 /octobre /2020 08:30

Le Story telling, vous connaissez ? C'est une formation chez Decathlon où les stagiaires apprennent à raconter des histoires...

C'est comme ça que de beaux parleurs vont pouvoir s'exprimer face à leur auditoire pour captiver, mais surtout faire engager les troupes dans une direction bien précise.

Nous vous rassurons,  ce type de formation n'est pas disponible pour les employés mais bien réservée à certains cadres, qui parfois vous raconteront pourquoi il faut être unis et donc être encore plus polyvalents, et que des bruits de couloirs se propagent sur vous disant que vous n'êtes plus comme avant, que votre équipe est déçue de vous...

Tout un programme, et d'ailleurs, nous avons pu voir encore dernièrement notre nouveau Directeur Général accompagné d'un co-leader (c'est quoi déjà comme métier ??...) dans une belle vidéo où vous êtes remerciés pour vos efforts, votre résilience,... mais qu'il ne faut rien lâcher et vous rappelle qu'il reste encore 3 mois pour finir l'année...

Y-a-t-il eu un moment des excuses, du fait de la baisse de l'effectif qui a dégradé fortement vos conditions de travail, un message pour rassurer qu'ils ne nous laisseront pas vivre de nouveau ces agressions et incivilités que nous subissons au quotidien ??? RIEN !!!

Alors Messieurs, au lieu de faire de beaux selfies, faites ce que vous dites : soyez bienveillants envers tous celles et ceux qui, au quotidien, depuis le déconfinement, ont souffert, soyez plus respectueux du travail fourni et exigez de vos Directeurs de vrais recrutements pour soulager les équipes mais aussi pouvoir réellement prendre le temps de servir nos clients car vous l'avez dit : plus de 50 000 000 € brut de résultat à fin août, avec 2 mois de fermeture...

définition de la résilience : 

  1. PHYSIQUE

Valeur caractérisant la résistance au choc d'un métal.

 

  1.  

PSYCH.

Capacité à surmonter les chocs traumatiques.

adhérez et contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Rejoignez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 10:23

Vous pourrez lire ci dessous un article de la revue Challenge de Thiébault Dromard

lien de l'article:

cliquez ici

Decathlon France va perdre cette année plus de postes qu'Auchan

EXCLUSIF - En l’espace d’un an, Decathlon a perdu 1.738 postes soit environ 10% de l’effectif salarié des magasins en France. Cette hémorragie de l’emploi salarié est le fait de nombreux départs non remplacés qui permettent à l’enseigne de réaliser le même résultat que l’an dernier malgré une baisse du chiffre d’affaires.

Rien de telle qu'une petite vidéo pour remotiver les troupes en cette rentrée ! Arnaud Goquelin et Fabrice Lisardi, les deux directeurs généraux France de Decathlon ont pris la pause devant la caméra pour "remercier le personnel après cette période si difficile". Mais dans ce message, à usage strictement interne, les deux patrons ont aussi insisté sur un chiffre : "à fin août nos activités en magasin ont enregistré un résultat brut d'exploitation à 54 millions d'euros". Une vraie performance alors que plus de 300 magasins ont dû fermer le rideau du 15 mars au 11 mai. Si bien qu'à rythme constant, la filiale française est bien partie pour atteindre la centaine de millions d'euros de résultat, soit peu ou prou la même performance que l'an passé, malgré le Covid ! Et ce, alors que le chiffre d'affaires de l'enseigne devrait baisser d'environ 10%.

Comment l’enseigne sportive a-t-elle pu réaliser pareil exploit ? Certes le groupe a réduit ses frais généraux (publicité, promotion, déplacements ) d’environ 15%. Mais l’essentiel des efforts n’est pas là. En regardant de près le bilan social mensuel de Decathlon France, que Challenges s'est procuré, on mesure à quel point les ressources humaines ont été la clé du maintien du résultat du distributeur. D’importantes économies ont d’abord été réalisées pendant le confinement puisque les collaborateurs des magasins (à l’exception minoritaire des drives) ont été placés en chômage partiel et l’enseigne a fait le choix de ne pas compenser les salaires à 100%.

Absence de remplacement

Mais surtout, Decathlon a fait de très importantes économies sur la réduction de la masse salariale. Le tableau exhaustif de l’état des effectifs est très clair : au mois d’août 2020, les magasins Decathlon embauchaient 13.497 salariés contre 12.091 un an auparavant, soit 1.406 "équivalent temps plein" de moins qu’un an auparavant, ce qui représente 1.738 postes. Pour la direction, cette baisse importante de l’emploi "s’explique principalement par le contexte fluctuant et incertain lié à la crise sanitaire de la covid-19". 

es départs naturels sont aussi un élément. La direction les estime à environ "un par magasin, soit 325 pour la France". Au-delà des départs, c’est surtout l’absence de remplacement qui est criant. "La campagne de recrutement durant la période estivale fut moindre", doit reconnaître la direction qui donne l’exemple du mois d’août où près de 1.000 CDD de moins ont travaillé pour l’enseigne par rapport à 2019. C’est pas mieux pour les contrats en CDI : sur le mois d’août, 480 CDI ont quitté Decathlon qui n’en a embauché que 192.

Fermeture de magasins

"C’est un comble, car nous avons fait des croissances à deux chiffres depuis le début du confinement, nettement supérieures à 2019, avec des effectifs nettement moindre", pointe Sébastien Chauvin, délégué central de la CFDT, "la crise sanitaire permet à l’enseigne, qui gagne beaucoup d’argent de faire des économies, ce n’est acceptable".  "Il y a un vrai sujet social chez Decathlon, renchérit Pascal Mondou, délégué Unsa, c’est la raison pour laquelle nous avons demandé sur ce sujet une expertise de notre cabinet Explicite avant de prendre la parole". Contactée par Challenges sur ce sujet, la CFTC n'a pas répondu.

 

’enseigne a aussi procédé à la fermeture de cinq magasins non rentables sur les 66 magasins qui perdent de l’argent en France. Les sites de Leers, Nice, Epernay, Montesson et Aéroville (qui a été déplacé à Aulnay-sous-Bois) ont baissé le rideau, entrainant, inévitablement des départs, même si "la majeure partie des collaborateurs concernés ont poursuivi leur parcours professionnel dans le groupe", insiste la direction sans précision.  

100 millions de résultat net

Pour les partenaires sociaux, la position de la direction de Decathlon est intenable. "L’enseigne devrait gagner autant d'argent qu’en 2019 d'après la direction, grâce au chômage partiel et à la générosité de l’Etat d’une part et aux efforts de personnels à bout, car il manque 1.700 personnes pour faire le travail, s’énerve Sébastien Chauvin de la CFDT, Decathlon à la différence d’Auchan qui va également se séparer de 1.400 emplois, n’est pas en difficulté structurelle. Il ne faudrait pas que la crise sanitaire serve d'effet d'aubaine pour améliorer la seule rentabilité de l'entreprise."

 

 

adhérez et contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Rejoignez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2020 1 03 /08 /août /2020 14:52

Suite à l'annonce de la femeture de Decathlon Epernay, ci dessous une lettre ouverte à la Direction de la part de

-Denis Mathieu, Conseiller municipal d’Epernay et communautaire
-Antoine Humbert, Conseiller municipal d’Epernay et communautaire

adhérez et contactez nous : cfdtdecathlon@hotmail.fr

Rejoignez-nous sur le groupe Facebook :

Tu sais que tu as travaillé CHEZ Decathlon quand

 

 

Madame, Monsieur,


C’est dans la presse locale en date du 07 juillet 2020 que nous avons appris votre intention de fermer le magasin Décathlon située à Pierry dans la Marne. Après 12 années de présence sur notre territoire, nous ne pouvons que regretter votre décision. En effet, cela va impacter de nombreux clients qui vont devoir effectuer 30 kilomètres pour aller dans vos magasins de Reims ou de Châlons en Champagne. C’est également dommageable pour les salariés du magasin qui vont devoir accepter une mutation dans votre groupe dans une autre ville et ainsi augmenter la distance entre leur domicile et leur lieu de travail. Enfin, votre décision mérite d'avantage d'explication après un changement de direction qui à peine 2 ans plus tard, mène à ce résultat. Vous avez invoqué des « performances économiques instables » mais aussi un loyer trop élevé pour justifier cette décision.


Les salariés ont évoqué une procédure ayant pour but de réduire le loyer qui serait de 240 000 euros par an à l'encontre du groupe Frey. Nous souhaiterions savoir ce qui en résulte, car d’après nos informations le tribunal civil ou judiciaire n'a jamais eu connaissance d'une-t-elle procédure. Nous avons tenté de joindre le tribunal de commerce, sans succès jusqu’à présent. De plus la direction régionale aurait entrepris une recherche afin de relocaliser le magasin dans d'autres locaux plus abordables, voir même un petit magasin en centre-ville d’Epernay d’après nos informations. Les explications fournis pour ne pas aller en ce sens sont des plus surprenantes. En effet, le local de « Kitapiss » serait trop mal placé. Avez-vous effectué une étude de marché ? Car cela nous semble être de mauvaise foi.


Aussi, qu'il n’était pas envisageable de reprendre les locaux de la « Halle aux Chaussures » du fait que le magasin se portait bien financièrement et qu'il ne rendrait pas ses locaux. Nous savons que cela est faux désormais puisque l’enseigne ferme ce magasin.


Qu'il aurait était envisagé que le magasin déménage dans l'une des cellules commerciales de Leclerc mais qu'aucune ne serait disponible en sachant que le magasin Brice, des suites d'une fusion avec Jules, va également fermer ces portes.


Que les locaux qui seront libérés par le magasin Aldi qui cherche à s'agrandir serait trop cher, et qu'aucuns locaux ne seraient disponible au centre-ville, ce qui n'est malheureusement pas le cas non plus, nous souhaiterions donc des précisions sur ces éléments.


En ce qui concerne les salariés de ce magasin dont la moitié de l'effectif était en CDD, nous souhaiterions savoir ce dont il adviendra d'eux, seulement 8 seront reclassés pour la plupart à Cormontreuil. Avez-vous l’assurance que ce magasin lui-même ne seras pas restructuré prochainement ? Nous vous demandons de revoir votre stratégie concernant le magasin de Pierry afin de pérenniser les emplois des salariés sur le territoire et de continuer à offrir aux clients une offre commerciale de proximité. De plus, nous demandons des explications sur tous ces éléments qui soi-disant justifierait cette décision, ce qui semble pour le moins douteux, et sur la manière dont seront traité les salariés reclassés ou non.

Partager cet article
Repost0